La ministre Diane De Courcy salue la 2e édition du Salon de l'immigration et de l'intégration au Québec
vendredi 3 mai, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy était au lancement de la 2e édition du Salon de l'immigration et de l'intégration au Québec, organisé par Immigrant Québec. « Cette activité, très bien organisée, offre aux personnes immigrantes non seulement un bon aperçu des services qui leur sont proposés, mais aussi la possibilité de rencontrer les différents intervenants et les employeurs qui sont sur place. Je suis heureuse de constater que parmi les exposants, il y a plusieurs partenaires du Ministère ainsi que des entreprises ouvertes à la diversité qui accueillent des personnes immigrantes compétentes en mesure participer à l'essor de notre société », a déclaré la ministre Diane De Courcy.

Chaque année, près de 50 000 personnes immigrantes s'établissent au Québec de façon permanente. Mme De Courcy a rappelé qu'afin d'intensifier la francisation et l'intégration de ces nouveaux arrivants et de favoriser leur établissement dans les régions, le Ministère a élaboré un plan de mesures. Intitulé Pour une francisation et une intégration réussies des personnes immigrantes : vivre et travailler en français au Québec, ce plan accompagnait le projet de loi 14 visant à renforcer le statut de la langue française, déposé à l'Assemblée nationale le 5 décembre dernier. Il est également le fruit des rencontres que la ministre a effectuées dans les régions du Québec afin de s'entretenir avec des partenaires, des représentants du milieu ainsi que des personnes immigrantes établies dans chacune de ces régions.

« Avec plus de 165 exposants et de nombreux conférenciers, le Salon de l'immigration et de l'intégration du Québec illustre à quel point l'engagement de tous les acteurs de la société est nécessaire. En matière d'immigration, la responsabilité d'accueillir, de franciser et d'intégrer les nouveaux arrivants ne relève pas seulement du gouvernement, elle concerne aussi l'ensemble de la société québécoise », a conclu la ministre Diane De Courcy.