La ministre Agnès Maltais annonce le rehaussement de la capacité d'accueil de trois unités de médecine familiale de Québec
lundi 17 février, 2014
Facebook
Twitter

Québec – La ministre du Travail, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, madame Agnès Maltais, annonce au nom du ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, le rehaussement de la capacité d'accueil de trois unités de médecine familiale (UMF) de Québec. Il s'agit de l'UMF Saint-François-d'Assise, de l'UMF Maizerets et de l'UMF-GMF Laval, toutes trois affiliées à l'Université Laval. Pour chacune d'entre elles, la capacité d'accueil pourra ainsi être portée, d'ici à juillet 2017, à 32 résidents, en plus des stagiaires.

« Notre gouvernement a pris l'engagement d'améliorer l'accessibilité des soins et des services en consolidant la première ligne et en augmentant le nombre de médecins de famille. Cette annonce s'inscrit précisément dans cet objectif, puisque ce rehaussement viendra accroître la capacité d'accueil en médecine familiale du réseau de l'Université Laval tout en accentuant l'offre de service à la population du territoire », a déclaré le ministre Hébert.

« Notre gouvernement donne suite à son engagement par des choix judicieux. En plus de contribuer de façon plus marquée à la formation de la relève en médecine et dans les sciences de la santé, ce qui profitera à plus longue échéance à l'ensemble de la population québécoise, le rehaussement de la capacité d'accueil de cette UMF vient améliorer, ici et maintenant, l'accès à des soins et des services de proximité de grande qualité », a fait savoir la ministre Maltais.

Au chapitre du budget de fonctionnement, les sommes allouées s'élèvent, sur une base annuelle, à 510 000 $ pour l'UMF Saint-François d'Assise, à 225 000 $ pour l'UMF Maizerets et à 330 000 $ pour l'UMF-GMF Laval. S'y ajoutent des dépenses d'immobilisation pour réaménager et équiper les UMF Maizerets et GMF Laval, ces budgets atteignant respectivement 1 272 000 $ et 950 000 $.

Actuellement, environ 45 % des étudiants en médecine se dirigent vers la médecine familiale, alors que 55 % s'orientent vers d'autres spécialités. La consolidation de ces UMF s'inscrit dans la volonté gouvernementale d'augmenter le nombre de finissants en médecine de famille afin d'inverser ces proportions, et ainsi de mieux répondre aux besoins de santé actuels et futurs de la société québécoise.