La famille Barlagne menacée d'expulsion : le Parti Québécois réclame l'intervention de la ministre Kathleen Weil
lundi 18 avril, 2011
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Deux-Montagnes et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration, Benoit Charette, exige de la ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles une action immédiate afin d’éviter que la famille Barlagne soit forcée de quitter le Québec, menacée d’expulsion par le gouvernement fédéral.

« Parce que la fille cadette de la famille Barlagne est atteinte de paralysie cérébrale, le gouvernement fédéral veut l’expulser. C’est de la discrimination pure et cela démontre que le gouvernement fédéral n’a pas du tout les mêmes valeurs que celles des Québécois. Dans les circonstances, nous attendons un geste significatif de la part de la ministre québécoise de l’Immigration afin d’éviter le pire à cette famille », a déclaré M. Charette.

Le député s’est dit outré de la nonchalance de la ministre Weil dans ce dossier. « Toute la société civile québécoise et tous les partis d’opposition à Ottawa dénoncent l’attitude du gouvernement Harper. Or, la ministre Weil refuse de faire pression et les représentations nécessaires. Les Barlagne ne veulent pas un cours accéléré de droit constitutionnel canadien, ils veulent de la compassion et de l’ouverture », a insisté Benoit Charette.

Pour le Parti Québécois, ce cas est une autre illustration de l’urgence pour le Québec de récupérer la totale maîtrise de sa politique d’immigration. « S’il ne peut disposer de tous les pouvoirs en matière d’immigration, le Québec sera condamné à revivre ce genre de situation pour le moins dramatique. Aussi, on constate de nouveau que l’actuelle ministre de l’Immigration, comme dans le dossier haïtien, est absolument dépassée par les événements. Elle doit se ressaisir et agir sans délai pour que les Barlagne puissent rester parmi nous, eux qui sont déjà bien intégrés à la société québécoise », a conclu le député de Deux-Montagnes.

M. Charette espère que la ministre Weil fera preuve de compassion et donnera une réponse satisfaisante aujourd’hui à la famille Barlagne alors qu’elle est convoquée en commission parlementaire pour défendre ses actions au cours de la dernière année.