Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes
vendredi 6 décembre, 2013
Facebook
Twitter

Québec – La première ministre du Québec, Pauline Marois, et la ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail et ministre responsable de la Condition féminine, Agnès Maltais, ont souligné la Journée nationale de commémoration et d'action contre la violence faite aux femmes. Au Québec, le 6 décembre demeure ancré dans la mémoire collective. Cette journée commémore la tragédie survenue à l'École Polytechnique de Montréal, en 1989, et rend hommage aux quatorze jeunes femmes assassinées ainsi qu'à leur famille et à leurs proches, qui ont été marqués à jamais.

« Cette journée est l'occasion de nous rappeler que les événements survenus il y a 24 ans ne sont pas le reflet de nos convictions en tant que Québécoises et Québécois. Nous sommes un peuple qui croit en l'égalité, qui croit que les filles et les femmes sont des participantes à part entière de la construction de la société. C'est entre autres par la promotion de ces valeurs fondamentales de respect de l'intégrité physique et psychologique que nous pourrons assurer la sécurité de toutes, dans tous les milieux de vie », a affirmé la première ministre.

En ce sens, le gouvernement poursuit ses efforts pour que les femmes aient accès aux métiers d'avenir et puissent pleinement participer aux instances décisionnelles ainsi qu'à la vie économique, notamment en tant qu'entrepreneures. Il met également en place de nombreuses actions afin qu'elles puissent vivre en sécurité.

« Nous devons tout mettre en œuvre pour qu'un tel événement ne se reproduise plus jamais. La lutte à la violence envers les femmes est une responsabilité collective. En ce jour, souvenons-nous de cette tragédie comme d'un événement inacceptable aux conséquences encore douloureuses », a ajouté pour sa part la ministre Maltais.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?