Journée mondiale des réfugiés - Les ministres Diane De Courcy et Réjean Hébert présentent le Plan d'action du gouvernement pour soutenir l'accueil et l'intégration des personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger
jeudi 20 juin, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – La ministre de l'Immigration et des Communautés culturelles et ministre responsable de la Charte de la langue française, Mme Diane De Courcy, et le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable de la région de l'Estrie, M. Réjean Hébert, ont souligné la Journée mondiale des réfugiés en procédant au lancement du Plan d'action du gouvernement du Québec pour l'accueil et l'intégration des personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger - 2013-2016. Ce lancement s'est déroulé au Centre communautaire et culturel de l'arrondissement de Jacques-Cartier, à Sherbrooke, en présence de M. Serge Cardin, député de Sherbrooke, et de nombreux partenaires. M. Cardin représentait Mme Agnès Maltais, ministre de l'Emploi et de la Solidarité sociale et ministre du Travail.

« La tradition d'accueil et d'hospitalité du Québec à l'égard des personnes réfugiées reflète bien les valeurs de solidarité, de respect des droits de la personne, d'équité et de générosité qui animent la population québécoise. Comparé aux pays et territoires qui accueillent des personnes réfugiées, le Québec se situe au cinquième rang après les États-Unis, le reste du Canada, l'Australie et la Suède. Reconnu partout dans le monde comme une terre d'immigration, le Québec accorde une grande importance à l'immigration humanitaire », a déclaré la ministre Diane De Courcy. Entre 2008 et 2012, le Québec a accueilli 8 245 personnes réfugiées prises en charge par l'État et 2 273 personnes qui ont fait l'objet d'un parrainage collectif.

Repenser les services pour en améliorer les retombées

Le Plan d'action du gouvernement du Québec comprend 21 mesures qui s'articulent autour de quatre orientations :

  • Proposer un parcours optimal d'intégration à l'intention des personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger;
  • Améliorer et adapter l'intervention gouvernementale aux besoins des personnes réfugiées, en particulier au cours des premiers mois suivant leur arrivée au Québec alors qu'elles ne connaissent ni la langue française ni les services disponibles;
  • Mobiliser les milieux en faisant connaître davantage l'apport des personnes réfugiées et en valorisant l'engagement des personnes qui travaillent à leur intégration à la société québécoise;
  • Favoriser la concertation et améliorer les pratiques des intervenants par de l'information, des formations et par le partage des meilleures pratiques.

Ce plan d'action est le résultat du travail concerté des principaux ministères qui offrent des services aux personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger : le ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles, le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport et le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale. Il résulte également de la consultation régionale des partenaires ministériels, institutionnels et communautaires qui s'est déroulée en 2011-2012 et des visites que la ministre Diane De Courcy a effectuées en 2012-2013 dans les 17 régions du Québec.

« Ce plan d'action répond à la nécessité de repenser nos services en fonction des besoins qui ont évolué avec le contexte international. Au cours des dernières années, nous avons noté des changements substantiels dans le profil des personnes réfugiées. Ces personnes ont passé une grande partie de leur vie dans des camps de réfugiés et ont subi divers traumatismes. Leurs besoins sont grands et nécessitent un meilleur arrimage entre les services que nous leur offrons », a déclaré Mme De Courcy.

Selon le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, 43,3 millions de personnes ont été déplacées de force en raison de conflits armés et de persécution. De ce nombre, 10,4 millions sont des réfugiés reconnus par le Haut Commissariat, dont 46 % sont des enfants.

Arrivée de jeunes réfugiés rwandais à Sherbrooke

Quelques jours avant la Journée mondiale des réfugiés, la ville de Sherbrooke a accueilli 32 jeunes Rwandais qui étaient réfugiés au Congo depuis une vingtaine d'années. Ils avaient fui le Rwanda en 1994 lors du génocide qui a fait près d'un million de morts. Grâce à un programme du Haut Commissariat destiné aux orphelins victimes de ce génocide, ils ont bénéficié de bourses qui leur permettent de poursuivre leurs études et d'une couverture médicale de base.

« La cohésion et la collaboration entre les différents acteurs sont essentielles, car elles permettent de proposer un cheminement optimal d'intégration. Avec ce nouveau plan d'action, le réseau de la santé et des services sociaux sera mieux outillé pour poursuivre son travail de planification et d'organisation des services à l'intention des réfugiés et des demandeurs d'asile. Il pourra le faire en concertation avec les acteurs régionaux qui jouent un rôle primordial dans l'intégration des personnes réfugiées à la société québécoise », a déclaré le ministre Réjean Hébert.

« Ce plan d'action perpétue la tradition du Québec d'ouverture et de générosité envers les personnes les plus vulnérables de notre planète et nous en sommes très fiers. L'accueil des réfugiés est une action humanitaire qui fait consensus dans l'ensemble de la société. Nous travaillerons avec nos partenaires pour que notre soutien soit à la hauteur du courage de ces personnes qui ont fui les menaces, les persécutions et les conflits pour rebâtir leur vie au Québec », a conclu la ministre Diane De Courcy.

Plan d'action du gouvernement du Québec pour l'accueil et l'intégration des personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger - 2013-2016

Faits saillants

Le Plan d'action du gouvernement du Québec pour l'accueil et l'intégration des personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger - 2013-2016 comporte 21 mesures qui s'articulent autour de quatre orientations :

  • Proposer un parcours optimal d'intégration pour les personnes réfugiées sélectionnées à l'étranger
    • Établir un portrait complet de l'utilisation des services offerts aux personnes réfugiées;
    • Documenter les pratiques;
    • Identifier les lacunes dans les services et ceux qui doivent être adaptés;
    • Éviter les dédoublements et les ruptures de suivi entre les services;
    • Élaborer des mécanismes de référence ou de concertation.
  • Améliorer et adapter l'intervention
    • Mettre en place, dans toutes les villes d'accueil, un mécanisme pour évaluer le bien-être et la santé physique des personnes réfugiées;
    • Offrir des services d'accompagnement aux enfants réfugiés d'âge scolaire et à leurs familles;
    • Élaborer un programme-cadre en francisation pour les personnes immigrantes peu scolarisées et peu alphabétisées;
    • Accroître la maîtrise du français de la clientèle peu scolarisée et peu alphabétisée en abolissant la durée maximale de la formation;
    • Consolider le financement des organismes de soutien;
    • Favoriser l'implantation de standards de qualité uniformes dans les services d'interprétariat.
  • Mobiliser les milieux
    • Mobiliser les collectivités autour d'initiatives mises en place pour les personnes réfugiées;
    • Sensibiliser l'ensemble des partenaires aux réalités vécues par les personnes réfugiées;
    • Reconnaître le travail des personnes qui œuvrent auprès des réfugiés;
    • Faire davantage connaître la contribution du Québec à l'effort humanitaire international.
  • Favoriser la concertation
    • Identifier des approches novatrices en matière d'intervention et les faire connaître;
    • Soutenir la conception d'outils adaptés à l'intervention auprès des personnes réfugiées;
    • Assurer la formation continue des personnes œuvrant auprès des personnes réfugiées.

Personnes réfugiées prises en charge par l'État- Répartition 2013-2014

Villes
de destination

Répartition 2013-2014
1er juillet au 30 juin

Afghans

Africains
(Burundi, Côte d'Ivoire
RD Congo, République Centrafricaine Rwanda)

Bhoutanais

Colombiens

Haïtiens

Irakiens

Minimum

Maximum

Capitale-Nationale et Est-du-Québec

366

410

Québec

366

410

x

x

x

x

Estrie, Mauricie et Centre-du-Québec

514

565

Sherbrooke

263

285

x

x

x

x

x

Drummondville

94

105

x

x

x

Victoriaville

76

85

x

x

x

Trois-Rivières

81

90

x

x

x

Outaouais, Abitibi-Témiscamingue
et Nord-du-Québec

200

200

Gatineau

200

200

x

x

x

x

Laval, Laurentides et Lanaudière

202

230

Laval

85

95

x

x

x

x

x

Saint-Jérôme

54

65

x

x

x

Joliette

63

70

x

x

x

Montérégie

247

275

Longueuil / Brossard

85

95

x

x

x

x

Saint-Hyacinthe

81

90

x

x

x

x

x

Granby

81

90

x

x

x

x

x

Montréal

170

220

Montréal

170

220

x

x

x

x

x

Total

1 700

1 900

Environ
130

Environ
830

Environ
215

Environ
400

Environ
135

Environ
250


Ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles Juin 2013

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?