Journée mondiale de la prévention du suicide - Le gouvernement Couillard doit mettre ses priorités au bon endroit
jeudi 10 septembre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – En cette 13e Journée mondiale de la prévention du suicide, le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de santé publique, de protection de la jeunesse et de prévention, Jean-François Lisée, demande au premier ministre Philippe Couillard de cesser les compressions en ces domaines, car elles ont des impacts importants sur l’aide pouvant être apportée aux personnes en détresse.

« Depuis 17 mois, soit depuis qu’ils sont au pouvoir, les libéraux ont coupé quelque 23,7 M$ en prévention et en santé publique, ce qui équivaut à 7 % des budgets des organismes de ces secteurs. Ceux-ci, même s’ils peinent déjà à joindre les deux bouts, continuent pourtant à donner des services à la population. Et, lorsqu’il est question de garder quelqu’un en vie, on conviendra tous que ces services n’ont pas de prix », a déclaré le député de Rosemont.

Jean-François Lisée rappelle que le gouvernement a un important rôle à jouer en matière de prévention. « Le suicide, au Québec, est un véritable enjeu de société. Il concerne tout le monde, et l’État a la responsabilité de trouver les moyens de faire diminuer les tristes statistiques qui nous accablent année après année. En effet, encore aujourd’hui, en 2015, ce sont trois Québécois qui, chaque jour, en moyenne, se donnent la mort. Imaginer le nombre de personnes endeuillées à la suite de ces drames donne le vertige. La ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, doit s’engager à faire pression sur son premier ministre pour qu’il intensifie les efforts en prévention, et non l’inverse; actuellement, les politiques d’austérité ne font que bouleverser le réseau et mobilisent les énergies des équipes au mauvais endroit », a-t-il poursuivi.

Le porte-parole a par ailleurs profité de la Journée mondiale de la prévention du suicide pour témoigner sa plus vive reconnaissance aux intervenants et aux organismes qui, chaque jour, tentent de redonner le goût de vivre à une ou à plusieurs personnes qui n’en voient plus l’utilité. « Ces gens?là font des miracles; ils ont besoin de l’appui de leurs dirigeants, d’un engagement de la classe politique pour pouvoir faire leur travail dans la sérénité. Le gouvernement Couillard doit mettre ses priorités au bon endroit et leur démontrer qu’il a de la considération pour eux. »

Enfin, Jean-François Lisée a rappelé que la ligne d’intervention gratuite 1 866 APPELLE (277-3553) demeurait accessible en tout temps aux personnes en détresse.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?