Jour du Souvenir - Le Parti Québécois rend hommage aux anciens combattants
vendredi 11 novembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 11 novembre 2016 – Le 11 novembre 1918 fut signé l’armistice, qui mettait officiellement fin aux combats de la Première Guerre mondiale. Ce jour-là, des milliers de personnes ont laissé éclater leur joie immense, mais d’autres, aussi nombreuses, ont pleuré leurs chers disparus. Près de 100 ans plus tard, Jean-François Lisée, chef de l’opposition officielle, tient à garder bien vivant le souvenir de ces derniers.

« Je viens souligner la bravoure qui a marqué l’histoire des régiments québécois, une tradition qui se poursuit. Le courage des soldats contribue puissamment à notre fierté nationale », a déclaré le chef de l’opposition officielle.

En 2016, le jour du Souvenir prend un sens plus large, se voulant l’occasion de rendre hommage à toutes les personnes qui se sont levées et battues pour défendre nos démocraties, et qui l’ont payé cher. « On doit se souvenir du courage et de la dignité dont ont fait preuve ces femmes et ces hommes, ainsi que des sacrifices auxquels ils ont consenti. Un ancien combattant a dit : "un vétéran, c’est quelqu’un qui, à un moment donné de sa vie, a écrit un chèque en blanc à son pays, pour un montant allant jusqu’à donner sa vie" », a ajouté Jean François Lisée.

En hommage aux soldats blessés ou disparus lors de leur service militaire, le chef de l’opposition officielle a déposé, ce matin, une gerbe de fleurs à la croix du Sacrifice, à l’entrée du parc des Champs-de-Bataille, à Québec. « La devise du Québec, Je me souviens, est aussi celle du Royal 22e Régiment, et elle prend tout son sens aujourd’hui », a conclu M. Lisée.