Jour de la Terre : « Nous devons être une source d'inspiration pour le monde » - Pauline Marois
dimanche 22 avril, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, accompagnée d'une trentaine de députés du parti, participe aujourd'hui à Montréal à la marche organisée dans le cadre du Jour de la Terre. Selon elle, cette journée revêt, cette année, un caractère particulier. « Le gouvernement libéral montre une indifférence manifeste à l'égard du développement durable du Québec, croit-elle. Non seulement laisse-t-il exploiter notre sous-sol à des prix dérisoires sans tenir compte des répercussions néfastes que cela entraînera sur notre environnement, mais il s'acharne aussi depuis des mois sur notre principale ressource d'avenir : nos jeunes. »

« Nous sommes convaincus que l'économie et l'environnement peuvent se conjuguer et se renforcer l'un et l'autre. Nous avons la capacité de nous enrichir collectivement avec nos ressources dans le respect des droits des citoyens et de l'environnement. Nous devons affirmer notre propriété sur les ressources naturelles qui appartiennent à tous les Québécois. Nous pourrons ainsi assurer un meilleur partage de la richesse », a expliqué Pauline Marois.

« Avec un gouvernement du Parti Québécois, aucune entreprise ne pourra extraire des ressources minières sans payer de redevances comme cela se fait avec Jean Charest. Nous mettrons en place un régime de redevances inspiré de celui de l'Australie. Nos ressources naturelles serviront à s'enrichir collectivement », a-t-elle assuré.

La chef du Parti Québécois a également réitéré l'engagement de son parti de fermer la centrale nucléaire Gentilly-2. « Contrairement au Parti libéral, notre engagement est clair. Gentilly-2 doit être déclassée et nous le ferons. Pour soutenir les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec, nous mettrons en place un fonds de diversification économique de 200 millions de dollars qui misera sur le développement des énergies renouvelables. »

Pauline Marois a aussi rappelé les gestes irresponsables du gouvernement libéral qui a cédé les droits des Québécois sur le pétrole détenus par Hydro-Québec à l'île d'Anticosti. « Avec un gouvernement du Parti Québécois, si le Québec produit du pétrole, la collectivité s'assurera qu'au moins 50 % de la richesse créée reviendra aux Québécois. Nous allons nous inspirer de ce qui se fait en Norvège, un pays producteur de pétrole que j'ai visité et qui est exemplaire en matière d'environnement. »

Pour s'enrichir, le Québec doit mettre fin à son gigantesque déficit commercial. En ce moment, ce sont 68 millions de dollars qui sortent du Québec à chaque jour, principalement pour payer le pétrole importé que nous consommons. En cessant de consommer du pétrole importé, nous pourrions mettre fin à ce ruineux déficit et utiliser ces millions pour créer de l'emploi chez nous. Nous devons libérer l'économie québécoise du pétrole importé et libérer les Québécois des pétrolières. C'est ce que nous proposons : un plan visant à réduire notre dépendance au pétrole importé », a-t-elle ajouté.

« Il faut reconnaître que le gouvernement libéral de même que la CAQ de M. Legault n'ont pas à cœur le développement durable du Québec. Les Québécois sont favorables à l'exploitation de nos ressources naturelles, mais pas n'importe comment et pas à n'importe quel prix. Nous ne laisserons personne hypothéquer notre avenir de quelle que façon que ce soit », a conclu Pauline Marois.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?