Jean-François Lisée confie un mandat à Évelyne Abitbol
mardi 13 décembre, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 13 décembre 2016 – Le chef de l’opposition officielle, Jean-François Lisée, et la whip en chef et porte-parole du Parti Québécois en matière d’immigration et de communautés culturelles, Carole Poirier, sont fiers d’accueillir Évelyne Abitbol en tant que conseillère spéciale du chef pour la diversité au sein de l’équipe de l’aile parlementaire. Mme Abitbol viendra en appui au mandat de Carole Poirier visant à intensifier les rapports avec les différentes communautés et à poursuivre le dialogue avec elles pour mieux les représenter.

« Née en Afrique du Nord, au Maroc, Évelyne a consacré une grande partie de sa carrière au dialogue entre les cultures et les civilisations, et elle a travaillé au sein d’organisations internationales qui œuvrent dans le domaine de la coopération. Elle est connue pour son engagement dans la cause de Raif Badawi, ce blogueur fait prisonnier d’opinion en Arabie saoudite. Honorée, entre autres, par l’Institut de la culture sépharade du Canada pour son action inlassable dans le dialogue entre les cultures, elle a aussi reçu le Trophée Femmes arabes », a souligné Jean-François Lisée.

Actuellement directrice générale et cofondatrice de la Fondation Raif Badawi pour la liberté, elle a été notamment vice-présidente, Stratégies et Affaires publiques, chez SAGA, et directrice, Relations gouvernementales et Affaires publiques, à l’Université Concordia.

Assurer le succès des Québécoises et des Québécois d’origines diverses est une priorité pour le Parti Québécois. Dès les premiers jours qui ont suivi son élection, le chef de l’opposition officielle a annoncé une action en ce sens, coordonnée par Carole Poirier. « L’arrivée d’Évelyne démontre l’importance que nous accordons au fait de tisser, d’établir et de maintenir un dialogue direct avec tous les Québécois. Nous allons poursuivre et même intensifier notre travail afin d’être toujours plus à l’écoute et au diapason des citoyens de toutes origines », a conclu Carole Poirier.