Jean Charest manque d'ambition pour le Québec
mercredi 31 août, 2011
Facebook
Twitter

Saguenay – Le député de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l’opposition en matière de relations internationales, Alexandre Cloutier, constate encore une fois que le premier ministre Jean Charest manque d'ambition pour le Québec et profite de sa mission en Chine pour sous-estimer l'intérêt des pays étrangers pour le Québec.

« Jean Charest a affirmé aujourd'hui que le Québec serait moins en mesure de tirer son épingle du jeu s'il était un “petit” pays souverain. Je rappelle à monsieur Charest que, selon les indicateurs de l'OCDE, 9 des 15 pays les plus riches ont une population équivalente ou inférieure au Québec. Il est triste que le premier ministre n'ait pas assez confiance en la population québécoise et qu'il croit que le Québec doive se rabattre sur la fédération canadienne pour être “intéressant” aux yeux du monde », a déclaré Alexandre Cloutier.

On se rappellera pourtant qu'en 2006 le premier ministre affirmait lors d'un voyage en France que le Québec a les « moyens » d'être un pays souverain.

« Il est surprenant d'entendre le premier ministre se réjouir des rencontres qu'il a obtenues en Chine, tout en étant le premier ministre d'une simple “province”. Il n'y a rien d'étonnant à ce que Jean Charest soit accueilli à bras ouverts par des investisseurs à qui il compte brader les ressources naturelles du Nord québécois. Pour le Parti Québécois, il est clair que le Québec a non seulement les moyens, mais aussi l'intérêt de devenir un pays souverain pour faire entendre sa voix et prospérer dans le monde », a conclu Alexandre Cloutier.