Infrastructures scolaires de la région de Montréal : investissement de 110,5 millions de dollars pour la construction d'une école primaire, l'agrandissement de 17 bâtiments scolaires et du financement complémentaire
lundi 3 juin, 2013
Facebook
Twitter

Montréal – La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, le ministre des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur et ministre responsable de la région de Montréal, M. Jean-François Lisée, et le ministre de la Culture et des Communications et député de Bourget, M. Maka Kotto, sont fiers d'annoncer un investissement gouvernemental de 110,50 millions de dollars dans la région de Montréal. Cette somme permettra la construction d'une école primaire (11,96 millions de dollars), l'agrandissement de 17 bâtiments scolaires (91,93 millions de dollars) et un complément au financement de projets déjà autorisés (6,61 millions de dollars).

« Ces importants investissements démontrent bien que l'éducation est la priorité de notre gouvernement. Les projets annoncés auront pour effet d'ajouter 184 classes, qui accueilleront les élèves de trois commissions scolaires. Voilà de quoi donner le goût et le plaisir d'apprendre! Au total, cette année, nous construirons 23 écoles et financerons 46 agrandissements pour une somme globale de 460 millions de dollars, soit le double de l'an passé! », a déclaré Mme Malavoy.

« Je suis très heureux de participer à cette annonce et je me réjouis pour les Montréalais et Montréalaises! Ces investissements en infrastructures auront des retombées directes sur les services qui leur seront offerts ainsi que sur le bien-être et la qualité de vie des familles de plusieurs quartiers. En répondant à des besoins importants de locaux et d'espace pour les élèves et le personnel scolaire de la région métropolitaine, notre gouvernement démontre une véritable vision d'avenir pour le Québec », a ajouté le ministre Lisée.

« Comme député de Bourget, je suis heureux de prendre part à cette annonce qui vise ma circonscription. Les élèves de l'école Louis-Dupire profiteront d'un ajout de classes, comme plusieurs autres dans la région de Montréal. À mes yeux, notre gouvernement fait la preuve qu'il est à l'écoute de la population et qu'il pose des gestes concrets pour lui offrir des bâtiments scolaires accessibles et en nombre suffisant », a déclaré M. Kotto.

Dix-neuf projets pour trois commissions scolaires

Grâce à cette aide gouvernementale, la Commission scolaire de Montréal obtient une somme de 11,96 millions de dollars pour la construction d'une école primaire. Elle pourra également réaliser sept projets d'agrandissement d'écoles : Saint-Gérard (5 millions de dollars), Bedford (3,58 millions de dollars), Saint-Noël-Chabanel, pavillon des Découvreurs (3,05 millions de dollars), Ahuntsic (3,96 millions de dollars), Léonard-De Vinci, pavillon du préscolaire et du premier cycle (8,5 millions de dollars), Guillaume-Couture (6,08 millions de dollars) et Louis-Dupire (6,54 millions de dollars).

Cette même commission scolaire obtient aussi une somme de 6,61 millions de dollars en complément de financement pour des projets déjà autorisés. Au total, les élèves de la Commission scolaire de Montréal profiteront de l'ajout de 83 classes et de gymnases.

Pour sa part, la Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île pourra réaliser cinq projets d'agrandissement d'écoles : René-Guenette (5,72 millions de dollars), des Roseraies (5,31 millions de dollars), Jacques-Rousseau (5,04 millions de dollars), Pie-XII (6,84 millions de dollars) et Jean-Nicolet (5,04 millions de dollars). Au total, les élèves de cette commission scolaire profiteront de l'ajout de 66 classes et d'un gymnase.

Enfin, pour la Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys, elle pourra procéder à l'agrandissement de cinq écoles : Enfants-du-Monde (1,52 million de dollars), Vanguard (11,07 millions de dollars), Paul-Jarry (5,81 millions de dollars), John-F.-Kennedy (3,15 millions de dollars) et Enfant-Soleil (5,72 millions de dollars). Les élèves de cette commission scolaire profiteront de l'ajout de 35 classes, de gymnases et de locaux de services.

Plan québécois des infrastructures 2013-2023

Au total, dans les dix prochaines années, près de 8,1 milliards de dollars en investissements serviront à améliorer les infrastructures scolaires du Québec. Qu'il s'agisse d'ajout d'espace, de maintien d'actifs ou d'autres initiatives, ces investissements témoignent de la volonté du gouvernement d'offrir des services éducatifs de qualité aux élèves, dans des milieux propices à l'apprentissage et à l'épanouissement, tout en assurant une saine gestion des fonds publics.

Avec le Plan québécois des infrastructures, le gouvernement s'assure de renouveler et d'améliorer les infrastructures dans tous les secteurs, notamment les établissements d'enseignement, le réseau routier, le transport en commun, les établissements de santé et de services sociaux, les infrastructures municipales, les équipements culturels, les logements sociaux ainsi que les établissements de sécurité publique.

Dès son arrivée au pouvoir, le gouvernement du Parti Québécois s'est attelé à faire le ménage dans les projets d'investissement. L'horizon de dix ans du Plan québécois des infrastructures 2013-2023 permettra d'évaluer les besoins de façon prospective, en fonction des priorités des Québécoises et Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et ainsi de faire les bons choix pour le Québec. Cette nouvelle façon de planifier et de gérer les infrastructures est fondée sur l'honnêteté, l'intégrité et la rigueur.