Implantation d’un pôle logistique - Le Parti Québécois souligne les avantages indéniables de Contrecœur
mardi 27 janvier, 2015
Facebook
Twitter

Contrecœur – La députée de Vachon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de transports, d’électrification des transports et de stratégie maritime, Martine Ouellet, le député de Verchères, Stéphane Bergeron, le député de Saint-Jean et président du caucus régional de la Montérégie, Dave Turcotte, et le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Richelieu, Sylvain Rochon, tiennent à rappeler que l’implantation d’un pôle logistique à Contrecœur demeure un choix incontournable pour que le Québec puisse maximiser les retombées liées à l’accroissement projeté du transport de marchandises par voie maritime.

« En raison de sa position géographique, le Québec possède un avantage comparatif indéniable pour devenir un leader mondial dans le domaine du transport maritime conteneurisé. De plus, maximiser le transport par train et par bateau permet de minimiser notre empreinte carbone. Dans le contexte de l’accord Canada-Europe et de l’élargissement du canal de Panama, le transport conteneurisé prendra une place de plus en plus importante dans l’économie québécoise. Un pôle logistique à Contrecœur nous permettra d’être prêts pour répondre à la demande », a déclaré Martine Ouellet.

« Personne ne peut remettre en doute la capacité de la région d’accueillir un pôle logistique intermodal de calibre international. Le site de Contrecœur, c’est un port accessible 12 mois par année, des terrains déjà en zone industrielle, une acceptabilité sociale régionale bien établie et la présence d’un partenaire majeur dans ce type de projets : le Port de Montréal. Avec un pôle logistique à Contrecœur, le Port de Montréal pourrait traiter jusqu’à 3,5 millions de conteneurs annuellement, ce qui représente près du double de sa capacité actuelle. Il deviendrait ainsi l’un des trois plus importants ports en Amérique du Nord », a ajouté Stéphane Bergeron.

« Une étude réalisée par Lemay+DAA stratégies et E&B Data, et rendue publique en décembre dernier, confirmait que le site de Contrecœur présente des avantages non négligeables. L’étude est claire; le pôle logistique pourrait générer des retombées directes et indirectes de l’ordre de 8 milliards de dollars sur un horizon de 20 ans. En novembre 2013, le conseil national du Parti Québécois a d’ailleurs adopté à l’unanimité une résolution appuyant l’implantation d’un pôle intermodal moderne à Contrecœur », a rappelé Dave Turcotte.

« Le gouvernement doit aller de l’avant avec le site de Contrecœur. Les gens de la région sont prêts à faire face aux défis qui s’annoncent. Il ne doit pas s’agir d’un enjeu partisan; on parle ici d’une décision importante pour l’ensemble de l’économie québécoise. C’est la création de plus de 24 000 emplois et des retombées fiscales potentielles atteignant 249 millions de dollars. Comme le dit l’étude de Lemay+DAA stratégies et E&B Data, pour maximiser les retombées, le gouvernement doit se doter "rapidement et agressivement" d’une stratégie cohérente. Est-ce que le candidat libéral dans Richelieu, Benoît Théroux, est d’accord avec la population? Se positionnera-t-il de son côté ou du côté du gouvernement? », a conclu Sylvain Rochon.

Visionnez la conférence de presse.