Il faut garantir l’intégrité du processus électoral
dimanche 23 mars, 2014
Facebook
Twitter

Montréal — Le Parti Québécois demande au Directeur général des élections (DGE) du Québec de prendre des mesures pour que le processus de révision de la liste électorale soit conforme et que la Loi électorale soit suivie, afin que seules les personnes qui remplissent les conditions d’électeur soient éligibles à voter.

« Ce que nous apprenons depuis hier est profondément inquiétant. S'il est vrai que des personnes sont inscrites sur la liste électorale sans avoir le droit de vote, elles annulent par conséquent le vote de citoyens qui ont un droit légitime de s'exprimer. Le droit de vote est fondamental : on ne peut pas voler la démocratie », a déclaré Léo Bureau-Blouin, candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Laval-des-Rapides.

En effet, le témoignage d'un commissaire démissionnaire dans Sainte-Marie–Saint-Jacques est troublant. Il semble que les membres de certaines commissions de révision soient incapables de faire face à une affluence surprenante. On apprend également aujourd’hui que des étudiants ontariens s’inscrivent sur la liste électorale en vue des élections générales du 7 avril prochain.

« Par le passé, de telles situations sont survenues et nous voulons à tout prix éviter qu'elles se produisent de nouveau. Ce qui se passe maintenant dans les circonscriptions de Sainte-Marie–Saint-Jacques, de Sherbrooke et de Saint-François nous inquiète, et nous nous attendons à ce que l'intégrité du processus électoral soit garantie », a souligné Nicole Léger, candidate dans Pointe-aux-Trembles et ministre de la Famille.

« Il reste encore une semaine pour s'inscrire sur la liste électorale. Aujourd'hui, nous demandons au DGE un rapport complet et quotidien des demandes d'inscription – afin de bien suivre le phénomène –, un accompagnement serré et adéquat pour les commissions de révision et une vérification postinscription. La Loi électorale permet au DGE de prendre des mesures exceptionnelles; nous lui demandons d'intervenir avant le scrutin général », a conclu Bertrand St-Arnaud, candidat dans Chambly et ministre de la Justice.

Rappelons que la liste électorale est établie de façon permanente et mise à jour à partir de renseignements transmis au DGE par les électeurs ou des organismes publics, comme la Régie de l'assurance maladie du Québec.

Écoutez un extrait de la conférence de presse.