Hôtel-Dieu de Lévis - Le projet de nouveau centre en cancérologie est confirmé
vendredi 7 juin, 2013
Facebook
Twitter

Lévis – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, Réjean Hébert, et la ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches, Agnès Maltais, ont confirmé aujourd'hui que le projet de nouveau centre régional intégré en cancérologie à l'Hôtel-Dieu de Lévis est autorisé à aller de l'avant. Les sommes nécessaires à la réalisation de ce projet, actuellement estimé à 117 M$, sont réservées au Plan québécois des infrastructures.

« Conscient de la croissance des besoins dans la région et sensible aux préoccupations exprimées, notre gouvernement a agi rapidement dans ce dossier, jugé prioritaire. Ce centre de cancérologie deviendra le treizième au Québec à offrir de la radiothérapie. Nous confirmons ainsi l'importance que nous accordons à la lutte contre le cancer, aussi bien pour les services de proximité que pour des soins hautement spécialisés de radio-oncologie, qui sont requis dans la moitié des cas », a déclaré le ministre Réjean Hébert.

Le centre régional de cancérologie offrira notamment des services de prévention et de dépistage et des soins spécialisés dans les domaines de la chirurgie oncologique, de la chimiothérapie, de la pharmacie oncologique et de la radiothérapie. Il interviendra en matière de soins palliatifs, pour le soulagement des symptômes et les soins de fin de vie. Le Centre jouera aussi un rôle important en matière de formation et de soutien aux équipes locales de lutte contre le cancer.

La ministre Agnès Maltais a ajouté : « Ce projet a le grand mérite d'avoir été élaboré de concert avec le CHU de Québec, qui dessert actuellement la région de la Chaudière-Appalaches. On constate que les installations de l'Hôtel-Dieu de Québec sont sur-sollicitées, surtout en radio-oncologie. Le projet favorisera ainsi un excellent équilibre de l'offre de soins proposée aux patients des deux régions. » Sous l'angle immobilier, on prévoit construire un immeuble d'environ 8 800 mètres carrés sur les terrains de l'Hôtel-Dieu de Lévis. Le projet vise également l'acquisition d'équipement de pointe de radio-oncologie (accélérateurs linéaires), ainsi que la consolidation du parc d'équipement en imagerie médicale, particulièrement dans les domaines de la résonance magnétique et de la tomographie par émission de positrons. Précisons que l'annonce d'aujourd'hui permet au Centre de santé et de services sociaux Alphonse-Desjardins d'élaborer le dossier d'affaires initial, avec la collaboration d'Infrastructure Québec. Les coûts, l'échéancier et certains autres détails de ce projet seront ainsi détaillés à la suite de l'élaboration du dossier d'affaires initial. Le centre régional intégré en cancérologie devrait ouvrir ses portes d'ici cinq ans.

Le projet sera entièrement financé par le ministère de la Santé et des Services sociaux, dans le cadre du Plan québécois des infrastructures 2013-2023, qui a été rendu public en avril. Ce plan décennal entraînera, à terme, des investissements de près de 19,4 milliards de dollars pour le volet santé et services sociaux. Il aura un impact économique majeur sur tout le territoire québécois, avec près de 60 000 emplois créés ou maintenus en moyenne par année. Ce plan marque par ailleurs un virage dans la façon d'investir et de gérer les infrastructures publiques. Cette nouvelle façon de faire permettra d'évaluer de façon prospective les besoins, en fonction des priorités des Québécois, de bien mesurer les coûts qui y sont associés et de faire ainsi des choix éclairés.