Hommage à M. Clément Marchand
jeudi 25 avril, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto, s'est ému du décès de l'écrivain, journaliste et éditeur Clément Marchand.

Récipiendaire de nombreux prix, dont deux fois le prix Athanase-David, la plus haute distinction du gouvernement du Québec en littérature, Clément Marchand a aussi été un passeur de culture qui laisse une marque ineffaçable en Mauricie et dans l'ensemble du Québec. Comme éditeur, il a publié plusieurs des grands poètes et romanciers québécois et a fait paraître le journal Le Bien public, dressant un portrait de la vie politique, économique et sociale de la Mauricie.

« Il existe un proverbe africain de portée universelle qui dit en substance : quand un vieil homme s'éteint, c'est une bibliothèque qui brûle », a déclaré le ministre Kotto. « Cette métaphore s'applique en tous points à Clément Marchand qui a consacré sa vie à la vitalité et au rayonnement de la littérature québécoise », a ajouté le ministre en présentant ses condoléances aux proches du regretté disparu.