Hausses des tarifs d'électricité : que François Legault dise la vérité aux Québécois
lundi 20 août, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – Les candidats du Parti Québécois Bernard Drainville (Marie-Victorin) et Nicolas Marceau (Rousseau) dénoncent l'attitude du chef de la Coalition Avenir Québec, qui a refusé de dire la vérité aux Québécois hier soir lors du débat des chefs. Pressé de questions par la chef du Parti Québécois, Pauline Marois, François Legault a dû admettre sur le bout des lèvres qu'il reprenait à son compte les hausses de tarifs d'électricité prévues par le gouvernement libéral.

Aussitôt le débat terminé, le candidat de la CAQ dans Chauveau, Gérard Deltell, a confirmé qu'un éventuel gouvernement caquiste allait augmenter les tarifs d'électricité, en dégelant arbitrairement le bloc patrimonial d'Hydro-Québec. Il s'agit d'une augmentation de 1,6 milliard de dollars au total, une hausse de 377 dollars par année, par famille. « Les Québécois ont été surtaxés par le gouvernement de Jean Charest depuis 2003 avec des hausses de tarifs excessives. C'est inacceptable. Les familles ont besoin d'oxygène », s'est exclamé Nicolas Marceau, en dénonçant les propos du chef de la CAQ, lequel a pourtant juré ne pas vouloir augmenter les taxes et les tarifs.

Le Parti Québécois s'engage à maintenir le gel des tarifs d'électricité du bloc patrimonial au cours de son mandat. Nous utiliserons plutôt des redevances minières supplémentaires obtenues par l'application d'un nouveau régime minier plus exigeant pour accentuer l'effort de remboursement de la dette.

« Pourquoi François Legault a-t-il voulu cacher ces hausses de tarifs hier lors du débat, même si elles figurent dans son cadre financier? La CAQ, comme les libéraux, veut augmenter les tarifs d'électricité provenant du bloc patrimonial d'Hydro-Québec, protégé de toute hausse depuis 2000. Pourquoi François Legault n'a-t-il pas dit la vérité aux Québécois? », a ajouté Bernard Drainville, en se demandant comment François Legault peut dire que les Québécois sont trop taxés, tout en voulant leur imposer une nouvelle hausse de tarifs. Ce n'est tout simplement pas crédible.

« Les Québécois sont déjà assez taxés. Il est temps de les laisser respirer et de maintenir les tarifs à l'état actuel, comme nous le proposons. Entre-temps, François Legault doit expliquer pourquoi il a refusé de dire la vérité aux Québécois hier soir », a conclu Bernard Drainville.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?