Hausse inacceptable des frais de scolarité : le Parti Québécois appuie les étudiants
jeudi 18 août, 2011
Facebook
Twitter

Québec - La députée de Taillon et porte-parole de l'opposition officielle en matière d'enseignement supérieur et de prêts et bourses, Marie Malavoy, et le député de Terrebonne et porte-parole de l'opposition officielle pour la jeunesse, Mathieu Traversy, se sont rendus aujourd'hui au campement organisé par la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ) et la Fédération étudiante universitaire du Québec (FEUQ) devant les bureaux du ministère de l'Éducation à Montréal afin de signifier l'appui du Parti Québécois à leur lutte contre la hausse des frais de scolarité.

La députée de Taillon rappelle que c'est au terme d'un simulacre de consultation en décembre dernier que le gouvernement de Jean Charest a annoncé une hausse de 1625 $ des frais de scolarité au cours des cinq prochaines années. « Le gouvernement libéral a pris la décision inacceptable de faire payer à la génération actuelle la non-indexation des frais de scolarité des dernières décennies. De plus, au lieu de réinvestir dans les universités, il se désengagera peu à peu de leur financement, laissant à la charge des étudiants le fardeau du réinvestissement », a dénoncé Marie Malavoy.

Pour sa part, le député de Terrebonne déplore que le responsable des dossiers Jeunesse au gouvernement libéral, le premier ministre lui-même, ait accepté une hausse aussi drastique des frais de scolarité. « Jean Charest s'est attribué les dossiers Jeunesse en 2003 soi-disant pour en faire une priorité et devant cette hausse inconsidérée des frais de scolarité, nous sommes en droit de nous demander s'il y a véritablement quelqu'un qui se préoccupe de la jeunesse au sein de ce gouvernement. L'augmentation des frais de scolarité aura des impacts sur l'accessibilité aux études. Alors que le Québec a besoin de toute sa relève, c'est un pari très risqué que prend Jean Charest », a dénoncé Mathieu Traversy.

Les députés ont tenu à rappeler que dans son programme adopté en avril dernier, le Parti Québécois propose la tenue d'un sommet sur l'enseignement supérieur auquel participeront la communauté universitaire, les employeurs et la société civile. Ce sommet portera sur la qualité de l'enseignement, la gestion des universités, l'adéquation entre la formation et les besoins de l'économie, une formation générale de qualité ainsi que le financement du réseau des universités québécoises.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?