Hamza Tzortzis et Abdur Raheem Green ne sont pas les bienvenus au Québec
mardi 18 octobre, 2011
Facebook
Twitter

Montréal - La députée d'Hochelaga-Maisonneuve et porte-parole de l'opposition officielle en matière de laïcité, Carole Poirier, dénonce vivement la venue de deux conférenciers controversés à Montréal et exhorte le gouvernement à agir pour empêcher la tenue de leur conférence dans la métropole.

« Hamza Tzortzis et Abdur Raheem Green, qui doivent participer cette semaine à une conférence organisée à Montréal par l'Islamic Education and Research Academy, sont des prédicateurs notoirement reconnus pour leurs propos profondément antiféministes, homophobes et contre la liberté d'expression », a déclaré Carole Poirier.

« Le Conseil québécois des gais et lesbiennes ainsi que la Fédération des femmes du Québec ont déjà dénoncé la venue de ces personnages. Messieurs Tzortzis et Green se basent sur la charia pour mettre de l'avant leurs théories rétrogrades et antidémocratiques comme la prédominance de l'homme sur la femme et la légitimation du recours à la violence par un mari pour prévenir ou corriger sa femme si elle ne respecte pas son autorité; la criminalisation de l'homosexualité sous peine de mort et de flagellation ainsi que le rejet de la notion de liberté d'expression », a précisé la députée d'Hochelaga-Maisonneuve.

« Ces personnes ne sont clairement pas les bienvenues dans une société démocratique comme le Québec! L'Allemagne leur a déjà interdit de séjourner sur son territoire et les États-Unis, par la voix de Barack Obama, ont signifié à ce genre d'individus qu'ils n'étaient pas les bienvenus en sol états-unien. Le gouvernement doit agir rapidement pour expulser du Québec MM. Tzortzis et Green », a conclu Carole Poirier.