Grève des juristes et des notaires de l’État - Le conflit a assez duré
jeudi 26 janvier, 2017
Facebook
Twitter

Québec, le 26 janvier 2017 – Nicole Léger, porte-parole du Parti Québécois pour le Conseil du trésor, déplore que la position gouvernementale n’ait guère changé depuis l’arrivée de Pierre Moreau, forçant ainsi les grévistes à persister.

« Depuis le début du conflit, le Parti Québécois réclame que les négociations soient menées de bonne foi, afin qu’une solution négociée soit trouvée dans les plus brefs délais. Or, les juristes et notaires de l’État viennent de refuser l’offre de Pierre Moreau. Nous nous attendions à ce qu’il fasse tout ce qui est en son pouvoir pour dénouer l’impasse, mais ce n’est pas ce qui s’est produit », a déclaré Nicole Léger.

Le Parti Québécois demande à Pierre Moreau de rendre publique l’étude interne du Secrétariat du Conseil du trésor servant de base à la distinction qu’il fait entre le statut des juristes de l’État et celui des procureurs associés au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP). « Le principal obstacle au règlement du conflit, c’est la question de savoir si les juristes de l’État possèdent le même statut particulier que les procureurs du DPCP. Or, Pierre Moreau refuse de dévoiler l’étude interne qui l’aide à soutenir l’argument selon lequel les juristes de l’État n’exercent pas la même fonction que les procureurs du DPCP. C’est un manque de transparence incompatible avec de saines négociations », a ajouté la porte-parole.

« Le mandat donné par le premier ministre à Pierre Moreau est clair : régler le plus long conflit de l’histoire de la fonction publique québécoise. Il doit donc s’activer! Les juristes de l’État, depuis 14 semaines, se trouvent devant un gouvernement sourd à leurs revendications. Si ce conflit a eu et continue d’avoir de lourds impacts juridiques, financiers, législatifs et administratifs, c’est parce que ce gouvernement fait preuve de mépris et de fermeture », a conclu la députée.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?