Gaz naturel sur la Côte-Nord - Le Parti Québécois souhaite une solution à long terme
lundi 21 mars, 2016
Facebook
Twitter

Québec – La porte-parole du Parti Québécois en matière de développement nordique, Lorraine Richard, se dit déçue de l’annonce faite ce matin à Port-Cartier par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand. Si le projet pilote de conversion au gaz naturel de l’usine d’ArcelorMittal représente un premier pas, la députée souhaite des engagements plus fermes de la part du gouvernement pour desservir toute la région.

« Je ne peux malheureusement pas me réjouir de l’annonce de ce matin. Oui, avec ce projet pilote, ArcelorMittal produira moins de gaz à effet de serre, mais la bonne nouvelle s’arrête là. Ce projet signifie une augmentation annuelle de plus d’une centaine de camions sur la route 138, et je suis certaine qu’aucun Nord-Côtier ne veut ça », a lancé la députée de Duplessis.

Depuis de nombreuses années, les élus de la Côte-Nord dénoncent l’état lamentable de la route 138 et le manque d’investissements de la part du gouvernement pour l’améliorer. L’ajout de plus d’une centaine de camions par année participera à la dégradation de la chaussée et à l’augmentation du trafic lourd, qui n’a fait que s’accroître depuis le lancement du projet de la Romaine.

« Cette solution ne peut être que temporaire. Depuis des années, la Côte-Nord demande une desserte en gaz naturel. Les industries présentes en ont besoin pour réduire leurs coûts et leurs émissions de GES, mais nous la voulons surtout pour attirer des entreprises qui œuvrent en transformation, afin de développer notre économie. Malheureusement, je ne constate aucun engagement ferme de la part de ce gouvernement dans ce secteur », a conclu la députée.