François Blais dans sa tour d’ivoire - Le ministre de l’Éducation refuse d’aller visiter une école de la CSDM
mercredi 21 octobre, 2015
Facebook
Twitter

Québec – « Comment le ministre de l’Éducation, François Blais, a-t-il pu rejeter une motion, déposée aujourd’hui à l’Assemblée nationale par le Parti Québécois, qui lui demandait simplement d’aller visiter une seule école de la Commission scolaire de Montréal? », s’est désolé Alexandre Cloutier, porte-parole du Parti Québécois en matière d’éducation et de persévérance scolaire.

« Le ministre de l’Éducation est en poste depuis 236 jours et il n’a toujours pas pris la peine de visiter une seule des 191 écoles de la plus grosse commission scolaire du Québec, alors qu’il n’a cessé de critiquer sa gestion. C’est ridicule », a poursuivi le député de Lac-Saint-Jean.

Depuis sa nomination, en effet, le ministre Blais s’est surtout illustré par son refus d’aller sur le terrain pour voir ce qui se passe vraiment dans les écoles. « François Blais gère l’éducation du haut de son bureau au complexe G, en regardant les colonnes de chiffres. De toute évidence, ce qui se passe sur le terrain – ce que vivent les jeunes, les enseignants, les professionnels de l’éducation et les directeurs d’école – lui importe peu. Il devrait défendre l’éducation, plutôt que de porter les valises du président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, et d’affirmer qu’il serait "maladroit" de réinvestir en éducation », a ajouté le député du Parti Québécois.

« Si le ministre prenait la peine d’aller dans les écoles de Montréal, il constaterait l’état de délabrement des classes et des gymnases qui sont fréquentés par les petits Montréalais tous les jours. Il verrait également les roulottes temporaires qui ont été installées à cause de la surpopulation étudiante. Est-ce qu’il sait que la CSDM a un déficit d’entretien de ses bâtiments de un milliard de dollars? On ne comprend pas pourquoi le ministre continue de faire la sourde oreille », a conclu Alexandre Cloutier.

La motion rejetée par le gouvernement libéral se lit comme suit :

« Que l’Assemblée nationale souligne que le ministre de l’Éducation, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche n’a pas encore visité d’école de la Commission scolaire de Montréal;

Qu’elle lui demande d’aller sur le terrain et de visiter des écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire de Montréal. »

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?