Frais illégaux dans les écoles : le ministre Yves Bolduc ne peut pas rester les bras croisés
lundi 8 septembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Pointe-aux-Trembles et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation primaire et secondaire et de persévérance scolaire, Nicole Léger, demande au ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, d’ordonner une vérification des frais imposés aux parents dans les écoles primaires et secondaires du Québec.

Cette vérification s’avère nécessaire, à la lumière de la parution, aujourd’hui, d’un article dans La Presse faisant état de frais de 100 $ imposés par la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries pour la surveillance sur l’heure du dîner, et ce, même si l’enfant mange à la maison.

« Le ministre Yves Bolduc doit se soucier de la facture envoyée par les écoles et, advenant qu’il y ait facturation illégale, exiger que les parents soient remboursés dans les plus brefs délais. Seule une vérification exhaustive permettra de déterminer si c’est un phénomène courant ou non dans l’ensemble des commissions scolaires », a déclaré Nicole Léger.

« Il existe déjà des règles encadrant les frais exigibles. La moindre des choses est que le gouvernement les fasse respecter. Pour ce faire, il doit ordonner une vérification immédiate », a conclu la députée du Parti Québécois.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?