Fondation pour l’alphabétisation - Yves Bolduc doit passer de la parole aux actes
mercredi 8 octobre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d'emploi, de formation professionnelle, d'alphabétisation et de jeunesse, Dave Turcotte, demande au ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Yves Bolduc, d’aller au-delà des paroles et de donner le financement nécessaire en vue d’éviter la fermeture de la Fondation pour l’alphabétisation.

« Après sa malheureuse déclaration sur les livres et les bibliothèques scolaires, le ministre de l’Éducation a voulu se faire pardonner. Le 8 septembre dernier, lors d’une remise de prix dans le cadre de la Journée internationale de l’alphabétisation, il a souligné l’importance vitale de la Fondation. Informé de ses difficultés financières, il s’est alors engagé à débloquer le financement et à le verser avant le 30 septembre. Yves Bolduc a rencontré aujourd’hui les représentantes de la Fondation mais, visiblement, celles-ci repartent de Québec sans aucune garantie », a déploré Dave Turcotte.

Le porte-parole rappelle que la Fondation aide 10 000 personnes par année à vaincre l’analphabétisme. Elle mène ce combat en s’appuyant sur l’aide bénévole de plusieurs personnalités qui reconnaissent l’importance du problème. La Fondation a également mis sur pied le programme « La lecture en cadeau », qui a offert 40 000 livres à des enfants et à des familles défavorisés.

« Le ministre Yves Bolduc a réitéré son engagement à l’Assemblée nationale aujourd’hui. Malgré cela, rien de concret n’a été dit ou fait. Est-ce qu’il peut passer de la parole aux actes et confirmer, par écrit, le montant du financement et la date à laquelle il sera remis à la Fondation? », a conclu le député de Saint-Jean.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?