Financement du REM - Les questions du BAPE ne peuvent rester sans réponses
vendredi 20 janvier, 2017
Facebook
Twitter

Québec, le 20 janvier 2017 – À la lumière de l’information obtenue par certains médias, le porte?parole du Parti Québécois en matière de transports, Alain Therrien, dénonce l’opacité du gouvernement en ce qui concerne le financement du Réseau électrique métropolitain (REM), ainsi que son refus d’écouter les avertissements du BAPE.

« Tout indique que le rapport du BAPE confirmera les nombreux doutes soulevés par les Québécois et plusieurs économistes quant à la rentabilité du projet piloté par la CDPQ Infra. Contrairement à ce qu’affirme le gouvernement, se questionner sur la rentabilité et le financement d’un tel projet n’est certainement pas un biais "idéologique", mais plutôt du gros bon sens », a déclaré le porte-parole.

« C’est le gouvernement qui agit par aveuglement électoraliste en imposant la réalisation de sa promesse électorale coûte que coûte à la Caisse de dépôt, et en faisant fi des risques financiers pour ses déposants, les contribuables et les municipalités. Rappelons-nous que la CDPQ Infra s’était montrée agacée d’être interrogée à ce propos par le BAPE. Que cherche-t-elle à cacher? », a par ailleurs questionné le député.

« La CDPQ Infra, qui n’a jamais opéré un tel réseau de transport en commun, a une obligation de rendement envers les épargnants québécois. Pourtant, aucune société de transport en commun existante en Amérique du Nord n’est présentement rentable. Qui paiera la note pour concilier les deux réalités? Déjà, nous savons qu’Hydro-Québec devra subventionner le projet. Ce n’est pas ce qui était prévu! », a-t-il ajouté.

« Le Parti Québécois talonnera le gouvernement afin d’obtenir des réponses claires sur le financement du REM. Nous nous assurerons que la facture ne sera pas refilée aux contribuables et aux municipalités de la région de Montréal, alors que la CDPQ Infra prévoit vendre la moitié de sa participation dans le projet. Nous ne laisserons pas les subventions publiques enrichir des investisseurs privés. Le gouvernement doit fournir des réponses aux Québécois », a conclu Alain Therrien.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?