Fermeture de points de service Desjardins en région - Une décision qui va à l’encontre de l’occupation dynamique de notre territoire
vendredi 24 avril, 2015
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Gaspé et porte-parole de l’opposition officielle en matière de développement des régions, Gaétan Lelièvre, ainsi que le député de Berthier, André Villeneuve, ont déploré la décision du Mouvement Desjardins de fermer ses points de service à Sainte-Béatrix et à Sainte-Marcelline-de-Kildare.

« Nous joignons nos voix à celle des maires, ainsi qu’à celle des deux organisations nationales représentant les municipalités, l’UMQ et la FQM. Cette façon de faire va à l’encontre du principe de l’occupation dynamique de notre territoire. Avec les politiques libérales destructrices, cette décision du Mouvement Desjardins vient s’ajouter à une longue liste de mauvaises nouvelles pour les régions », a déclaré Gaétan Lelièvre.

Le député rappelle d’ailleurs que ces fermetures s’ajoutent à celles survenues à Buckland, à Saint-Philémon et à Saint-Nazaire, dans Bellechasse.

« Sainte-Béatrix et Sainte-Marcelline-de-Kildare, deux municipalités de la circonscription de Berthier, tout comme plusieurs autres situées dans les régions, se mobilisent pour sauvegarder leurs outils de développement. La fermeture de leurs points de service pourrait avoir plusieurs effets négatifs, à commencer par la dévitalisation économique de ces communautés. Les gens, désormais obligés d’aller faire leurs transactions financières dans les villages voisins, seront peut-être tentés d’y faire aussi leurs achats courants, ce qui affecterait grandement le commerce local », a ajouté André Villeneuve.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?