Fermeture de l’usine Rio Tinto Alcan: « Nous ferons tout ce qu’il faut pour accompagner les travailleurs et l’entreprise et remplacer l'activité économique » - Luc Trudel, député de Saint-Maurice
mercredi 7 août, 2013
Facebook
Twitter

Shawinigan – À la suite de l’annonce de l’arrêt de production d’aluminium de l’Usine Shawinigan par la direction de Rio Tinto Alcan (RTA), le député de Saint-Maurice, Luc Trudel, a assuré son entière collaboration et celle de son gouvernement auprès des employés et de l’entreprise afin de les accompagner dans ce processus: « C’est la fin d’une belle grande aventure. C’est un moment difficile pour les travailleurs et leurs familles, pour les sous-traitants, ainsi que toute la communauté ».

« On était au courant que ça pouvait arriver n’importe quand, vu la situation actuelle du marché de l’aluminium. C’est un grand choc certes, mais ce n’est malheureusement pas une surprise. Je retenais mon souffle depuis l’hiver dernier, alors que les signaux s’accumulaient. Mais là, c’est vrai! » a affirmé le député. « Nous serons là et nous ferons tout ce qui est en notre mesure pour accompagner les travailleurs de l’usine qui perdent leur emploi, mais aussi l’entreprise dans ce processus d’arrêt de la production de l’usine ainsi que la Ville dans ses démarches de diversification économique », a-t-il ajouté.

Déjà au travail

Bien au fait du dossier, le député a multiplié les rencontres et les interventions depuis l’automne passé. Direction de l’usine, syndicat, haute direction, Ville de Shawinigan et ministres. « L’objectif que l’on doit se fixer est d’asseoir tous les intervenants directement concernés pour diminuer l’impact de cet fin de production sur les travailleurs, leurs familles, les sous-traitants, et la Ville », expliquait Luc Trudel.

Comité d’action local

Le député a dévoilé la mise en place d’un comité d’action formé par des représentants du syndicat, de l’entreprise, de la Ville et de lui-même. Ce comité aura pour mandat d’établir un plan d’action pour assurer le suivi du dossier de l’arrêt de production et d’accompagner Shawinigan dans ses projets de diversification industrielle. Le gouvernement du Québec assure qu’il travaillera de concert avec le comité.

Le ministre des Finances et de l’Économie, monsieur Nicolas Marceau, rencontrera la direction de l’entreprise et a déjà mandaté Investissement Québec afin d’accompagner Rio Tinto Alcan dans ses projets de reconversion du site.

La ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, madame Agnès Maltais, a également assuré son entière collaboration dans le dossier et a confirmé le déploiement des ressources d’Emploi Québec afin d’assurer un maximum de reclassement des employés de l’usine.

Pour M. Trudel, « c’est une nouvelle difficile, mais Shawinigan a le potentiel de se relever de ce dur coup avec brio. Déjà plusieurs projets sont en chantier. On pourrait voir plus de travailleurs dans 5 à 10 ans qu’on en trouve actuellement sur ce site industriel. C’est un beau défi » a-t-il dit avec optimisme.