Familles d’accueil - À quand une révision de la Loi sur la protection de la jeunesse?
jeudi 26 mai, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Ce matin en point de presse, le député de Rosemont et porte-parole du Parti Québécois en matière de services sociaux, de protection de la jeunesse, de soins à domicile, de santé publique et de prévention, Jean-François Lisée, a interpellé la ministre déléguée à la Protection de la jeunesse, Lucie Charlebois, dans le dossier de la révision de la Loi sur la protection de la jeunesse (LPJ). À cette occasion, il était accompagné de Mme Jacinthe Boucher, présidente de la Fédération des familles d’accueil et ressources intermédiaires du Québec (FFARIQ).

« Nous attendions impatiemment 2016, puisque c’est une année de révision et de mise à jour de la Loi sur la protection de la jeunesse. Nous invitons la ministre Charlebois à saisir cette occasion d’y apporter des améliorations, notamment en ce qui concerne le rôle et les droits des familles d’accueil qui prennent soin au quotidien d’enfants parmi les plus vulnérables », a déclaré le député.

« Entre autres changements qui pourraient être apportés à la LPJ, mentionnons la reconnaissance des familles d’accueil dans le cadre de processus judiciaires. En Ontario, la Loi sur les services à l’enfance et à la famille stipule qu’une famille d’accueil a droit au statut de partie lors d’une démarche judiciaire si un enfant y a été placé depuis au moins six mois, ce qui n’est pas le cas au Québec. La FFARIQ porte d’ailleurs ce dossier avec rigueur et je tiens à souligner son engagement auprès des familles dans plusieurs régions du Québec », a ajouté Jean-François Lisée.

« Aujourd’hui en Chambre, j’ai déposé une pétition demandant à la ministre d’agir pour le bien des familles d’accueil. Après son cafouillage dans le dossier des fugues et des portes barrées au centre jeunesse de Laval, il est temps que nous nous asseyions ensemble pour évaluer toutes les pistes d’amélioration de la LPJ », a conclu le porte-parole.