Faire du Québec l'une des nations les plus en forme au monde - La ministre Malavoy annonce un investissement de 26 M$ pour la réalisation de 12 projets d'infrastructures sportives et récréatives en Montérégie
lundi 28 octobre, 2013
Facebook
Twitter

Sainte-Julie – La ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Montérégie, Mme Marie Malavoy, en compagnie du député de Verchères, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de l'Outaouais, M. Stéphane Bergeron, a rendu publiques aujourd'hui les sommes consacrées aux projets d'infrastructures sportives et récréatives dans la région. Ce sont 12 projets d'installations sportives et récréatives qui seront réalisés grâce à une aide financière gouvernementale pouvant atteindre 26 024 883 $.

« Notre gouvernement a décidé d'investir massivement pour améliorer et construire des infrastructures sportives et récréatives modernes et sécuritaires pour donner à tous le plaisir et le goût de bouger. Dans le cadre de l'élaboration d'une nouvelle politique nationale du sport, du loisir et de l'activité physique, ces investissements tombent à point. En Montérégie, l'aide gouvernementale permettra des investissements totaux de près de 70 millions de dollars », a annoncé Mme Malavoy.

La ministre Malavoy a d'ailleurs profité de l'occasion pour dévoiler quelques-uns des projets qui seront réalisés, dont la construction d'une troisième glace et la rénovation du bâtiment de l'aréna Sainte-Julie, la construction d'une patinoire multifonctionnelle à Verchères, la réfection de plusieurs équipements sportifs à Acton Vale et la construction d'un gymnase simple au cégep de Sorel-Tracy.

« Je suis très fier de pouvoir m'associer à cette décision gouvernementale, car elle témoigne d'une vision intégrée du développement qui contribue à l'essor de la société québécoise dans son ensemble par des initiatives qui ont des retombées concrètes sur le quotidien des gens, notamment un accroissement de leur qualité de vie », a déclaré M. Stéphane Bergeron.

Ces projets ont été analysés et sélectionnés selon les critères du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives - phase II du Fonds pour le développement du sport et de l'activité physique, qui permet d'obtenir une aide financière maximale équivalant à la moitié des coûts admissibles.

Dans l'ensemble du Québec, 84 projets de construction, de rénovation, d'aménagement et de mise aux normes d'installations sportives et récréatives se concrétiseront grâce à des investissements qui totalisent 130 millions de dollars. Ces sommes proviennent d'une enveloppe de 50 millions de dollars allouée dans le cadre du deuxième volet du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives - phase II du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. À cette enveloppe s'ajoute une aide supplémentaire de 80 millions de dollars, grâce à l'accélération des investissements, pour soutenir dès maintenant la réalisation de nouveaux projets.

Des investissements pour stimuler le développement économique

Précisons que ces investissements sont prévus dans le cadre de la Politique économique du gouvernement du Québec, Priorité emploi, présentée récemment par la première ministre et par le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau. Cette politique vise notamment à créer des emplois et de la richesse dans l'ensemble du Québec, à court et moyen terme.

Des quelque 565 millions de dollars en infrastructures publiques annoncés, outre les investissements destinés à la modernisation des infrastructures sportives et récréatives, quelque 401 millions de dollars sont consacrés à faire des infrastructures éducatives du Québec des milieux plus sains pour apprendre. La réalisation de ces projets devrait permettre la création d'environ 3 500 emplois.

« Depuis un an, nous multiplions les actions pour améliorer les infrastructures publiques. Nous faisons encore plus aujourd'hui, déterminés à hausser le niveau d'activité physique et à améliorer la condition physique des Québécois et Québécoises. En investissant massivement dans les infrastructures sportives et récréatives, nous stimulons le développement économique tout en contribuant au mieux-être et à la qualité de vie des gens. À mes yeux, il s'agit de gestes forts et responsables », a fait savoir la ministre Malavoy.