Faire du Québec l'une des nations les plus en forme au monde - Alexandre Cloutier annonce un investissement de plus de 5,5 M$ du gouvernement Marois pour la phase II du Centre Mario-Tremblay
jeudi 24 octobre, 2013
Facebook
Twitter

Alma – Le ministre délégué aux Affaires intergouvernementales canadiennes, à la Francophonie canadienne et à la Gouvernance souverainiste, député de Lac-Saint-Jean, M. Alexandre Cloutier, au nom de la ministre de l'Éducation, du Loisir et du Sport, Mme Marie Malavoy, annonce l'attribution d'une aide financière de plus de 5,5 millions de dollars pour la phase II du Centre Mario Tremblay à Alma dans le cadre du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives - phase II du Fonds pour le développement du sport et de l'activité physique.

« Je m'étais engagé à tout mettre en œuvre pour m'assurer que le gouvernement du Québec soit au rendez-vous pour supporter la phase II des travaux de rénovation du Centre Mario-Tremblay, c'est maintenant chose faite. Je suis extrêmement heureux de donner le feu vert à la phase II des travaux qui permettra de compléter le projet de rénovation de notre centre sportif supra municipal. Largement fréquenté par une grande partie de la population, ce centre permet aux gens de tous les âges de pratiquer différentes activités. Avec la finalisation des travaux, le Centre Mario-Tremblay offrira à la population des infrastructures sportives et récréatives modernes et de grande qualité », a indiqué le ministre Cloutier.

Phase II

Le projet de rénovation phase II du Centre Mario Tremblay est évalué à plus de 11 millions de dollars. La contribution financière du gouvernement Marois de plus de 5,5 millions de dollars vient compléter le montage financier de la Ville d'Alma et de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean. La phase II permettra principalement la rénovation de la piscine, des patinoires et des gymnases. Plus précisément, on effectuera la réfection complète de la piscine, des vestiaires et des gradins à l'étage de même qu'un agrandissement permettant l'ajout d'un nouveau bassin d'eau. Également, la réfection des gymnases, des vestiaires et des douches est prévue. Le secteur des glaces sera revu avec le réaménagement des salles d'équipes, de nouvelles bandes de patinoire et de baies vitrées et l'ajout d'espaces pour les spectateurs. Enfin, le projet permettra de compléter la réfection des façades et l'aménagement extérieur du Centre Mario-Tremblay.

Des investissements pour stimuler le développement économique

Dans l'ensemble du Québec, 84 projets de construction, de rénovation, d'aménagement et de mise aux normes d'installations sportives et récréatives se concrétiseront grâce à des investissements qui totalisent 130 millions de dollars. Ces sommes proviennent d'une enveloppe de 50 millions de dollars allouée dans le cadre du deuxième volet du Programme de soutien aux infrastructures sportives et récréatives - phase II du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. À cette enveloppe s'ajoute une aide supplémentaire de 80 millions de dollars, grâce à l'accélération des investissements, pour soutenir dès maintenant la réalisation de nouveaux projets.

Ces projets ont été analysés et sélectionnés selon les critères du Programme de soutien aux installations sportives et récréatives - phase II du Fonds pour le développement du sport et de l'activité physique, qui permet d'obtenir une aide financière maximale équivalant à la moitié des coûts admissibles.

Précisons que ces investissements sont prévus dans le cadre de la Politique économique du gouvernement du Québec, Priorité emploi, présentée récemment par la première ministre et par le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau. Cette politique vise notamment à créer des emplois et de la richesse dans l'ensemble du Québec, à court et moyen terme.

Des quelque 565 millions de dollars en infrastructures publiques annoncées, outre les 130 millions de dollars destinés à la modernisation des infrastructures sportives et récréatives, quelque 401 millions de dollars sont consacrés à faire des infrastructures éducatives du Québec des milieux plus sains pour apprendre. La réalisation de ces projets devrait permettre la création d'environ 3 500 emplois.

« Depuis un an, nous multiplions nos actions pour améliorer nos infrastructures publiques. Nous faisons encore plus aujourd'hui, déterminés à hausser le niveau d'activité physique et à améliorer la condition physique des Québécois et Québécoises. En investissant massivement dans nos infrastructures sportives et récréatives, nous stimulons le développement économique tout en contribuant à la santé, au mieux-être et à la qualité de vie des gens. À mes yeux, il s'agit de gestes forts et responsables », a fait savoir la ministre Malavoy.