Évaluation d’Énergie Est - Les libéraux cautionnent-ils le lobbying de Jean Charest?
lundi 8 août, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Sanguinet et porte-parole du Parti Québécois en matière d’énergie et de ressources naturelles, Alain Therrien, ainsi que le député de Verchères et porte-parole en matière de relations Québec-Canada, Stéphane Bergeron, remettent en question la crédibilité de l’Office national de l’énergie (ONÉ) lorsqu’il s’agit d’évaluer le projet Énergie Est.

« Nous avons appris que l’ONÉ a caché de l’information à propos d’une rencontre s’étant tenue entre son président et Jean Charest, alors que celui-ci était lobbyiste pour TransCanada. Cette rencontre secrète confirme, encore une fois, que le Québec ne doit pas laisser un organisme fédéral décider à sa place. Ce projet d’oléoduc n’est pas banal; il traverserait notre territoire », a rappelé le député de Sanguinet.

« Les libéraux doivent dire la vérité aux Québécois : sont-ils d’accord ou non avec Énergie Est? Que pensent Philippe Couillard et ses ministres du lobbying auquel s’adonne Jean Charest, leur ancien chef? », a également questionné Alain Therrien.

« C’est aux Québécoises et aux Québécois qu’il revient de décider si le projet d’oléoduc doit voir le jour ou non. Confier cette décision importante à un organisme fédéral, qui cache de l’information, constitue un danger. Et ce n’est certainement pas ainsi qu’on obtient la confiance et l’appui d’une population », a conclu Stéphane Bergeron.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?