Éolien - Pascal Bérubé annonce l'aménagement du parc éolien La Mitis
lundi 21 octobre, 2013
Facebook
Twitter

Saint-Charles-Garnier – Le ministre délégué au Tourisme et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Pascal Bérubé, au nom de la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, annonce l'aménagement du projet éolien communautaire La Mitis dans la région du Bas-Saint-Laurent.

D'une puissance totale de 24,6 MW, ce parc éolien comptera 12 éoliennes Repower de 2,05 MW chacune et fournira une énergie propre à 3 350 foyers de la région. La réalisation de ce parc, estimée à 70 millions de dollars, devrait générer 70 emplois en phase de construction et sera mis en service en décembre 2014.

« À titre de ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, je me réjouis de ce projet. L'énergie éolienne constitue un levier de développement économique important pour notre région et pour celle de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine. Outre la MRC de La Mitis, qui est partie prenante au projet, trois entreprises bien implantées en Gaspésie participent au projet à titre de fournisseurs de composantes d'éoliennes », a souligné Pascal Bérubé.

Issu du troisième appel d'offres de 500 MW d'énergie éolienne lancé en 2009 par Hydro-Québec Distribution, le Parc éolien La Mitis résulte d'un partenariat entre la MRC de La Mitis et EDF EN Canada. La société en commandite Énergie Renouvelable de La Mitis, qui a été créée par ce partenariat, évalue qu'un minimum de 42 M$ serait investi au Québec, dont 14,7 M$ dans la région de la Gaspésie et de la MRC de Matane uniquement.

Énergie Renouvelable de La Mitis prévoit aussi qu'en phase d'exploitation, 30 % des profits générés par l'exploitation du parc éolien reviendra à la municipalité et la MRC. De plus, une contribution volontaire annuelle de 61 500 $ sera versée à la communauté par le promoteur durant les 20 ans d'exploitation du parc. Enfin, une contribution de 200 000 $, octroyée lors de la mise en service du parc, servira à créer un fonds de développement socio-économique.

« L'énergie éolienne au Québec permet de consolider près de 2 000 emplois dans le secteur manufacturier, plus particulièrement dans la région du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie. De plus, la complémentarité de notre énergie hydroélectrique et éolienne est un atout majeur pour le Québec », a fait savoir Martine Ouellet.