Entente de principe conclue entre le gouvernement et le regroupement Les Sages-femmes du Québec
jeudi 9 janvier, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le ministre de la Santé et des Services sociaux et ministre responsable des Aînés, le docteur Réjean Hébert, a annoncé aujourd'hui la conclusion d'une entente de principe entre le gouvernement du Québec et le regroupement Les Sages-femmes du Québec (RSFQ) concernant les conditions de travail des sages-femmes.

« Je me réjouis de la conclusion de cette entente de principe qui vient reconnaître l'apport des sages-femmes dans le réseau de santé québécois. En plus de respecter la capacité de payer de l'État, cette entente s'ajoute aux efforts déployés par notre gouvernement visant à accélérer le développement de l'offre de service des sages-femmes, conformément aux orientations et priorités de la Politique de périnatalité 2008-2018 du gouvernement du Québec », a déclaré le ministre Hébert.

En effet, en plus de reconnaître leur expertise et leur savoir-faire, la présente entente permet d'améliorer significativement les conditions de travail des sages-femmes et des responsables des services de sage-femme, et ce, tout en valorisant une offre de service qui répond aux besoins de la population.

Cette entente de principe vient clore des négociations qui duraient depuis plusieurs années. En effet, rappelons qu'en 2005, le gouvernement précédent avait mis un terme aux négociations en imposant unilatéralement aux sages-femmes une convention collective, venue à échéance le 31 mars 2010. Les négociations étaient en cours depuis 2011. Les parties en sont finalement arrivées à une entente de principe le 6 janvier dernier. Celle-ci a par la suite été présentée à l'assemblée générale des membres du RSFQ, pour finalement être entérinée le 8 janvier 2014.

« Notre gouvernement a démontré de l'ouverture et a été en mesure de négocier une entente satisfaisante pour les deux parties. Nous pouvons être fiers de la conclusion d'une telle entente, qui a nécessité un travail soutenu de la part du RSFQ et de notre gouvernement. Diverses mesures de grande importance pourront maintenant être plus facilement mises en œuvre, notamment pour augmenter la prise en charge de la clientèle en situation de vulnérabilité, ce qui constitue d'ailleurs un autre objectif de la Politique de périnatalité. Il s'agit sans contredit d'une belle nouvelle pour les sages-femmes du Québec et pour toutes les femmes et les familles québécoises qui ont recours à leurs services », a conclu le ministre Hébert.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?