Entente avec les médecins omnipraticiens - Le Parti Québécois dénonce le retour de la « prime Bolduc »
jeudi 28 mai, 2015
Facebook
Twitter

Québec – La députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et d’accessibilité aux soins, Diane Lamarre, dénonce le retour de la « prime Bolduc » dans l’entente conclue entre le gouvernement et la Fédération des médecins omnipraticiens du Québec (FMOQ), rendue publique hier.

« Tous les Québécois s’en souviennent : le gouvernement s’était engagé à abolir cette aberration qu’était la "prime Bolduc". Il l’avait même inscrit dans le projet de loi 20. Or, on découvre, au point 24 de l’entente, que la prime est de retour pour l’inscription de patients orphelins. Maintenant, on comprend mieux comment le ministre de la Santé a pu en arriver à une entente avec les médecins, et pourquoi on a tardé à en dévoiler les détails », a déclaré Diane Lamarre.

En Chambre, la porte-parole a insisté pour savoir si le président du Conseil du trésor avait donné son aval à cette façon de faire. « A-t-il exceptionnellement délié les cordons de la bourse pour son collègue à la Santé, alors qu’il demande des sacrifices à tous les autres acteurs du secteur public? Ce serait complètement insensé », a-t-elle soutenu.

En réponse aux questions de la députée, la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse et à la Santé publique, Lucie Charlebois, n’a pas nié le retour de la « prime Bolduc ».

« On donne des primes aux médecins pour inscrire des patients sur une liste, pour pouvoir dire que chaque Québécois a son médecin, mais c’est théorique, ça ne garantit pas l’accès aux soins. Ce que les Québécois veulent, c’est être pris en charge et soignés quand ils sont malades. Visiblement, cette entente a été négociée par des médecins, pour des médecins. Où, dans tout ça, est l’obligation de résultat pour les patients? Que retirent véritablement les citoyens du Québec de cette entente? », a conclu la députée de Taillon.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?