Entente avec la FMSQ - Le gouvernement tente maladroitement de gérer une crise qu’il a lui-même créée
vendredi 16 février, 2018
Facebook
Twitter

Québec, le 16 février 2018 – La porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé, d’accessibilité aux soins et de soutien à domicile, Diane Lamarre, dénonce le fait que le gouvernement entend verser 2 G$ supplémentaires aux médecins spécialistes, et ce, sans aucune garantie que l’accès aux soins de santé sera amélioré.

 

EN BREF

  • Le gouvernement va verser plus de 2 G$ supplémentaires aux médecins spécialistes.
  • Le Parti Québécois s’engage à geler la rémunération des médecins, contrairement aux libéraux et aux caquistes; ainsi, nous pourrons investir 500 M$ « économisés » en soutien à domicile et donner davantage d’autonomie aux autres professionnels de la santé.

 

« Le gouvernement libéral est actuellement en gestion de crise, et c’est une crise qu’il a lui-même créée. Il a favorisé outrageusement les médecins aux dépens des autres professionnels de la santé, et il se voit aujourd’hui forcé de nous révéler en catastrophe une partie de l’entente qu’il a conclue avec la FMSQ. Au total, ce sont 2 G$ supplémentaires qui seront versés aux médecins spécialistes, alors que ceux-ci sont déjà mieux payés que leurs collègues ontariens. Ces sommes n’auraient jamais dû être promises ni versées! Résumons : les médecins, dont 10 000 spécialistes, accaparent déjà 8 % du budget du Québec et 20 % du budget de la santé. Celui-ci étant appelé à grandir, pas besoin d’y ajouter, en plus, la garantie que les médecins accapareront toujours cette proportion. Cela démontre à quel point le gouvernement libéral est déconnecté », a insisté la porte‑parole.

 

« En plus, voyez-vous combien c’est ironique? Cette mauvaise entente vient pallier les lacunes d’une entente encore plus mauvaise, conclue en 2007 entre le ministre de la Santé d’alors, Philippe Couillard, et le représentant des médecins spécialistes d’alors, Gaétan Barrette. Aujourd’hui, en parlant d’"économies", les libéraux l’ont implicitement admis! », a‑t‑elle ajouté.

 

Diane Lamarre rappelle le plan solide du Parti Québécois en matière de santé : « Nous proposons de geler la rémunération des médecins et de rouvrir cette entente indécente, alors que les libéraux et les caquistes sont d’accord pour continuer d’augmenter la rémunération des médecins. De plus, au lieu de donner 500 M$ récurrents de plus aux médecins spécialistes, nous réinvestirons ces 500 M$ récurrents en soutien à domicile. Nous nous engageons, aussi, à donner plus d’autonomie aux infirmières praticiennes spécialisées et aux autres professionnels, pour améliorer l’accès aux soins. Bref, nous cesserons de toujours tout donner aux médecins! C’est avec notre plan que l’accès aux soins de santé va s’améliorer, pas en ajoutant 2 G$ à la rémunération des spécialistes », a‑t‑elle soutenu.

 

Enfin, la députée de Taillon somme le gouvernement de rendre publiques les ententes conclues avec les médecins de famille et les médecins spécialistes. « Nous sommes en droit de connaître l’étendue des dégâts de la mauvaise gestion libérale. Et je rappelle au gouvernement qu’il s’était engagé à révéler les détails de ces ententes. »

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?