Engagement no 4 : Pauline Marois s'engage à adopter un nouveau régime de redevances minières pour enrichir les Québécois
vendredi 3 août, 2012
Facebook
Twitter

La Prairie – La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, s'engage à adopter un nouveau régime de redevances minières. « Contrairement au gouvernement de Jean Charest qui a choisi de vendre nos ressources naturelles au rabais pour enrichir une minorité de privilégiés, le Parti Québécois est déterminé à développer nos ressources naturelles dans le but d'enrichir tous les Québécois de façon durable », a-t-elle déclaré, entourée de l'équipe économique du Parti Québécois.

« Notre objectif est de faire en sorte que l'exploitation des ressources naturelles non renouvelables du Québec, dont les mines, rapporte un maximum de richesse aux Québécois. Pour y arriver, un gouvernement du Parti Québécois mettra en place deux changements majeurs au régime minier. Nous imposerons une redevance minimale obligatoire sur la valeur brute de production, de manière à s'assurer que toutes les minières paient un minimum chaque année pour le minerai extrait. Nous mettrons en place une taxation sur le surprofit de 30 % afin de s'assurer qu'une part importante de ces revenus supplémentaires revienne aux Québécois qui sont les seuls véritables propriétaires de la ressource », a expliqué Pauline Marois.

La chef du Parti Québécois a également rappelé qu'en 2010, 10 minières sur 19 n'ont payé aucune redevance à l'État québécois. Pire encore : le régime actuel de redevances minières mis en place par le gouvernement libéral fait en sorte que les minières vont payer moins de redevances en 2012-2013 que l'an dernier. « La redevance minimale obligatoire sur la valeur brute de production vise à donner aux Québécois l'assurance qu'une minière ne pourra plus jamais exploiter nos ressources sans rien payer », a-t-elle ajouté.

« Sur la base de l'année 2011, le nouveau régime de redevances minières proposé par le Parti Québécois aurait rapporté des centaines de millions de dollars de plus aux Québécois. Seulement en appliquant une redevance obligatoire de 5 %, il y aurait eu 388 millions de dollars de plus dans les coffres de l'État en 2011 », a expliqué Pauline Marois, en insistant sur le fait que ce qui appartient aux Québécois doit d'abord et avant tout servir à enrichir tous les Québécois.

« Le 4 septembre prochain, les Québécois auront à faire un choix entre le Parti libéral et la CAQ, qui veulent garder le régime de redevances actuel alors que ce sont des compagnies étrangères qui s'enrichissent avec nos ressources, et le Parti Québécois, qui veut changer le régime de redevances pour que les Québécois s'enrichissent. Avec les libéraux et les caquistes, ce sont les compagnies d'abord. Avec le Parti Québécois, ce sont les Québécois d'abord », a-t-elle conclu.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?