Embauche d'Angelo Persichilli : Stephen Harper doit se dissocier des propos de son nouveau directeur des communications
vendredi 2 septembre, 2011
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Marie-Victorin et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires intergouvernementales canadiennes, Bernard Drainville, invite le premier ministre Stephen Harper à se dissocier des propos qu’a tenus, il y a quelques mois, son nouveau directeur des communications, Angelo Persichilli, alors qu’il signait une chronique dans un quotidien de l'Ontario.

« M. Harper connaît très bien les conséquences de ce type de propos totalement inacceptables. Le premier ministre canadien a toujours condamné le Québec bashing provenant du Canada anglais. Je suis persuadé qu'il ne partage pas les propos de son directeur des communications et je lui demande donc d'envoyer un message clair à l'endroit du peuple québécois et de se dissocier des propos de M. Persichilli », a déclaré Bernard Drainville.

Le député de Marie-Victorin fait remarquer que le bilinguisme canadien, un énorme gaspillage selon M. Persichilli, n’est pratiquement pas respecté dans le reste du Canada et qu’il est faux d’affirmer que le Québec est fier de recevoir de la péréquation. « Dans plusieurs dossiers, c’est le gouvernement fédéral qui empêche le Québec de se développer et de s’enrichir. Le dossier d’Old Harry en est un très bel exemple », a-t-il ajouté.

Le ministre Moreau doit faire respecter le Québec

Par ailleurs, Bernard Drainville demande au gouvernement du Québec, par l’entremise de son ministre des Affaires intergouvernementales canadiennes, Pierre Moreau, de faire comme le Parti Québécois, et demander à Stephen Harper de s’en dissocier. « C’est une question de respect élémentaire et c’est la responsabilité du gouvernement du Québec de réagir. Les Québécois forment une nation fière et singulière, tout comme la nation canadienne. Bien souvent, nous ne partageons pas le même point de vue mais, cela ne doit jamais nous empêcher de se vouer un respect mutuel. Les citoyens sont en droit de s'attendre à ce que l'exemple vienne d'abord des politiciens, qu'ils soient élus ou non », a conclu Bernard Drainville.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?