Élection partielle dans Bonaventure : le Parti Québécois s'engage à lancer un plan de relance de l'industrie forestière
lundi 7 novembre, 2011
Facebook
Twitter

Carleton-sur-Mer – La chef du Parti Québécois, Pauline Marois, annonce qu’elle lancera un vaste plan de relance de l’industrie forestière une fois au pouvoir. C’est ce qu’elle a déclaré ce matin lors d’une conférence de presse dans la circonscription de Bonaventure en compagnie du candidat du Parti Québécois, Sylvain Roy, et du député de Roberval et porte-parole en matière de forêts, Denis Trottier.

« L’industrie de la forêt est en crise au Québec depuis 2005. Il s’est perdu plus de 20 000 emplois et plus de 200 usines ont fermé leur porte. La Gaspésie n’y échappe pas. À Québec, le gouvernement libéral n’a jamais livré la marchandise. Jean Charest a même déclaré en 2008 que les travailleurs forestiers devraient aller se recycler dans les mines. Il est temps qu’un parti politique prenne au sérieux l’industrie forestière et le sort des familles qui vivent de la forêt », a déclaré Pauline Marois.

« Au Parti Québécois, nous ne baissons pas les bras. Nous sommes convaincus que l’industrie forestière a de l’avenir. La forêt demeure l’une de nos plus grandes richesses, a affirmé Denis Trottier, en rappelant que le Parti Québécois avait déposé un projet de loi pour favoriser l’utilisation du bois qui a été rejeté du revers de la main par le gouvernement de Jean Charest. Quand nous serons au pouvoir, nous le ferons adopter ».

Le plan de relance de l’industrie forestière proposé par le Parti Québécois contient les actions suivantes :

L’adoption d’une véritable charte du bois qui favorisera l’utilisation des matériaux du bois de 2e et 3e transformation; La création d’un régime de capital action forestier pour encourager la participation financière des travailleurs et des Québécois en général à la relance des entreprises forestières; Un programme de valorisation et de soutien de la connaissance de la forêt, de la culture forestière, de la formation et des métiers liés à la forêt et à l’industrie forestière; Un soutien à l’utilisation du bois comme biocarburant de seconde génération; Le lancement d’un vaste chantier d’aménagement sylvicole visant à doubler la valeur et la production forestières en 25 ans; Des programmes de soutien et de modernisation à l’industrie forestière en fonction de leur caractère écologique. « Le gouvernement libéral a littéralement abandonné les travailleurs forestiers depuis 2005 et le candidat libéral dans Bonaventure promet la continuité!, s’est exclamé Sylvain Roy. Au Parti Québécois, nous promettons de rompre avec la continuité et de s’occuper véritablement de cette industrie et des familles pour qui la forêt est le gagne-pain ».

Sylvain Roy a déjà été travailleur forestier et connaît très bien cette réalité. « Les gens de Bonaventure doivent signifier au gouvernement qu’ils n’acceptent plus l’indifférence libérale face à la crise forestière. Le 5 décembre, les électeurs d’ici auront l’occasion de lancer un message clair au gouvernement de Jean Charest en élisant un député du Parti Québécois ».

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?