Efficacité énergétique - Remplacer le pétrole par le vent : Québec annonce une aide financière de 228 954 $ à Merinov
vendredi 17 mai, 2013
Facebook
Twitter

G aspé – Le ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, M. Gaétan Lelièvre, au nom de la ministre des Ressources naturelles, Mme Martine Ouellet, et du vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, M. François Gendron, annonce qu'une aide gouvernementale de 228 954 $ est attribuée à Merinov, Centre d'innovation de l'aquaculture et des pêches du Québec, pour la réalisation d'un projet d'utilisation d'énergie éolienne comme moyen de propulsion pour remplacer la consommation de carburant d'un chalutier.

« Remplacer le pétrole par le vent, voilà ce que propose Merinov. Nous encourageons les entreprises de pêche d'ici à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et les coûts de carburant. Le gouvernement du Québec est fier d'encourager le développement d'une nouvelle technologie éolienne en efficacité énergétique », a déclaré Martine Ouellet.

Le projet de Merinov consiste à développer et à tester un dispositif novateur de cerf-volant spécifiquement conçu pour tracter un navire de pêche afin de réduire la puissance motrice nécessaire à sa propulsion. Le projet se déroulera sur 2 ans. Une économie de carburant de 20 % est visée lorsque le système aura été optimisé. Par exemple, on peut considérer qu'un navire de pêche à la crevette consomme en moyenne 100 000 litres de carburant par an. Les économies en carburant permettraient de réduire les coûts d'exploitation et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Cette technologie pourrait engendrer une économie de carburant de l'ordre de 20 %, soit 20 000 litres par année. Ainsi, cela permet d'éviter plus de 50 tonnes de GES.

Appuyer l'innovation dans le secteur des pêches et de l'aquaculture en partenariat avec Merinov est une des actions du Plan d'action 2013-2018 « Développer notre industrie des pêches et de l'aquaculture commerciales » que j'ai récemment annoncé aux Îles-de-la-Madeleine. Le Ministère est fier de contribuer financièrement à ce projet dont les résultats pourraient bien offrir à nos entreprises de pêche un outil supplémentaire pour réduire leurs coûts d'exploitation tout en encourageant des pratiques de pêche durable », a ajouté François Gendron, vice-premier ministre et ministre de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation.

« À titre de ministre responsable de la région de la Gaspésie- Îles-de-la-Madeleine et député de la circonscription de Gaspé, je suis très heureux de voir se réaliser ce projet innovateur. Cette énergie verte et propre constitue un atout appréciable pour la circonscription de Gaspé et, surtout, pour le développement économique de notre région. Ce projet témoigne également des efforts d'innovation qui se déploient dans le secteur des pêches afin d'améliorer l'efficacité et diminuer l'empreinte écologique de cette industrie importante pour la région », a mentionné Gaétan Lelièvre.

Le ministère des Ressources naturelles et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation accordent respectivement 215 693 $ et 13 261 $ dans le cadre de deux programmes complémentaires.

Le Programme d'aide à l'innovation en énergie du ministère des Ressources naturelles est financé par la quote-part de distributeurs d'énergie et encourage le développement de nouvelles technologies ou de procédés innovateurs, en efficacité énergétique ou pour des énergies émergentes. Le programme Innovamer, du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, vise l'amélioration de la compétitivité et l'accroissement de la valeur ajoutée dans le secteur des pêches et de l'aquaculture commerciales par un appui à des activités de recherche, de développement expérimental et de transfert technologique.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?