Éducation supérieure - Les 80 millions doivent retourner aux étudiants
mardi 21 juin, 2016
Facebook
Twitter

Québec – Alexandre Cloutier, député de Lac-Saint-Jean et porte-parole de l’opposition officielle en matière d’éducation, de recherche et de persévérance scolaire, et le Parti Québécois appuient les demandes de l’Union étudiante du Québec et de la Fédération étudiante collégiale du Québec en ce qui a trait aux 80 M$ de fonds fédéraux attendus par Québec.

« Le ministre des Finances doit d’abord et avant tout clarifier ce qu’il entend faire de cet argent. Il ne peut pas laisser planer le doute sur l’avenir des étudiants. Pour le Parti Québécois, il est évident que les fonds fédéraux doivent être transférés en bloc au gouvernement du Québec; sinon, il s’agirait d’une intrusion du fédéral dans nos champs de compétence. Le gouvernement du Québec doit ensuite redonner cet argent directement aux étudiants, en bonifiant le programme de prêts et bourses. Cet argent doit servir à garantir l’accessibilité aux études », a déclaré Alexandre Cloutier.

« Si le gouvernement décidait d’agir autrement, les étudiants seraient doublement pénalisés. En effet, les crédits d’impôt fédéraux pour études et manuels scolaires, qui étaient accessibles aux étudiants québécois, ont été abolis par Ottawa, ce qui a permis au fédéral de bonifier de 300 M$ son programme de bourses. L’argent ainsi épargné doit être réinvesti dans l’Aide financière aux études », a conclu le député de Lac-Saint-Jean.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?