Donner la vie pendant ses vacances
mercredi 23 juillet, 2014
Facebook
Twitter

Longueuil, le 23 juillet 2014 – La députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et d’accessibilité aux soins, Diane Lamarre, a tenu à inviter la population à participer à la mobilisation orchestrée par Mai Duong sur les dons de cellules souches. Elle remercie tous ceux qui ont répondu à l’appel, tout en rappelant qu’un donneur compatible n’a pas encore été trouvé.

« Alors qu’habituellement sur une année complète, 2500 personnes s’inscrivent au Registre de donneurs de cellules souches, l’action de Mme Duong a réussi à faire qu’Héma-Québec obtienne, en une vingtaine de jours seulement, 1637 inscriptions, dont 50 % provenaient de personnes d’origine asiatique, comparativement à 0,5 % jusqu’à maintenant. Comme toujours, les Québécois ont fait preuve d’une grande générosité, mais il faut poursuivre la mobilisation », a déclaré Diane Lamarre.

Les banques mondiales de donneurs ne sont pas assez diversifiées. La plupart des personnes inscrites sont en majorité d’origine caucasienne. C’est une réalité différente pour plusieurs autres origines ethniques, comme les Asiatiques, les Hispaniques ou les communautés noires, qui y sont sous?représentées. L’action de Mai Duong apporte donc une contribution inestimable, même au?delà du Québec.

« Il existe trois façons de donner des cellules souches. On peut le faire par ponction de moelle osseuse, par le don de cordon ombilical dans certains centres hospitaliers ou encore par l’aphérèse. Il s’agit d’une technique qui, après avoir stimulé chez le donneur la production de cellules souches par un médicament, permet leur récupération », a poursuivi la députée de Taillon

« La démarche de Mai Duong a touché tous les Québécois. Dans le tumulte des journées de travail, certains ont peut-être repoussé leur inscription au Registre. La période des vacances est une occasion parfaite d’apprécier la chance d’être en santé et de prendre quelques minutes qui pourront sauver une vie. Cela permettra également d’améliorer l’accès à des soins spécialisés. C’est une autre façon d’aider les malades d’ici et d’ailleurs à augmenter leurs chances de survie, par une banque plus complète de donneurs potentiels », a conclu Diane Lamarre, tout en insistant sur le fait qu’il est simple de s’inscrire au Registre en allant sur le site hema-quebec.qc.ca .