Diane Lamarre aux côtés de Sylvain Rochon pour préserver les services de santé à la population
lundi 16 février, 2015
Facebook
Twitter

Sorel-Tracy – Le candidat du Parti Québécois dans la circonscription de Richelieu, Sylvain Rochon, accompagné de la députée de Taillon et porte-parole de l’opposition officielle en matière de santé et d’accessibilité aux soins, Diane Lamarre, s’inquiète des compressions en santé et de la perte possible de services pour les citoyens.

« Chaque semaine nous le démontre : les libéraux coupent de manière idéologique, sans s’inquiéter des conséquences pour la population. Le gouvernement Couillard sabote maintenant notre système de santé, sous le faux prétexte d’assainir les finances publiques. Pourtant, les coupes qu’il impose ont des effets dévastateurs en Montérégie. Les gens qui portent à bout de bras notre système de santé sont inquiets. Ce qu’ils nous disent, c’est que les libéraux font passer les chiffres avant le monde, et les structures avant les services », a déclaré Sylvain Rochon.

« Le ministre Barrette va à contre-courant des approches reconnues dans le monde. Partout ailleurs sur la planète, on élabore les systèmes de santé en fonction du parcours qu’aura le patient dans le réseau. On cherche à identifier rapidement les soins dont il a besoin, ainsi que la personne qui peut les lui fournir de façon efficace, sécuritaire et au meilleur coût, que ce soit un travailleur social, une infirmière, un médecin ou un pharmacien. À l’inverse, le ministre a une vision centrée sur l’hôpital; il fait fi du patient », a ajouté Diane Lamarre.

Rencontre avec des syndicats

La députée a profité de sa visite dans Richelieu pour rencontrer des syndiqués du CSSS Pierre-De Saurel, dont les emplois sont menacés.

« Avec le projet de loi 10, adopté sous bâillon, on a mis tous les cadres intermédiaires en ballottage. Indépendamment de leurs tâches ou de leur expertise, on considère maintenant tous ces gens comme interchangeables. C’est très inquiétant, non performant et, surtout, extrêmement démotivant pour ces employés », a-t-elle ajouté, à l’issue de la rencontre.

« Aujourd'hui, nous avons eu un exemple concret du manque de considération des libéraux pour notre région. Combien de ces 1500 personnes vendront leur maison et quitteront Sorel-Tracy définitivement? La centralisation libérale aura des effets néfastes, à court et à long termes, dans Richelieu, en Montérégie et dans toutes les régions du Québec. J’ai mentionné aux employés du CSSS que dès le 10 mars, je serai leur porte-parole à l’Assemblée nationale. Je me battrai pour que la circonscription de Richelieu ne soit pas vidée de sa substance, et j’invite les électeurs à prendre le parti de leur région en me donnant un mandat clair pour que je continue de porter leurs aspirations », a conclu Sylvain Rochon.