Des services en région. Sérieusement. « Vive les régions libres! »
dimanche 2 septembre, 2018
Facebook
Twitter

Après avoir présenté, hier, le plan du Parti Québécois pour rendre plus efficaces et plus accessibles les transports en région, le chef, Jean-François Lisée, accompagné de la candidate dans Duplessis, Lorraine Richard, ont dévoilé la proposition la plus ambitieuse jamais avancée pour donner une réelle liberté de décision et d’action aux régions.

 

EN BREF
 

  • Un gouvernement du Parti Québécois donnera aux citoyens et aux élus des régions une réelle capacité de décision.
  • À notre arrivée, nous mettrons un cran d’arrêt à toute forme de centralisation de l’appareil public.
  • Nous annulerons les coupes budgétaires régionales libérales en réinjectant 83 M$ sur 4 ans.
  • Les budgets de développement régional, plutôt qu’annuels, seront pluriannuels; cela permettra une meilleure planification.
  • Les actions structurantes du gouvernement en région seront soumises pour consultation aux instances régionales.
     

« Nous annonçons aujourd’hui une véritable révolution dans le respect de la capacité de décision des régions. Sous notre gouvernement, le temps où Québec multipliait les conditions, les critères, les vétos dans l’utilisation des fonds régionaux sera révolu. D’abord, nous affirmons qu’il appartient aux régions de choisir leur modèle de concertation. Ensuite, nous affirmons qu’il leur appartient de déterminer la meilleure façon d’utiliser les fonds qui leur reviennent pour le développement régional », a déclaré Jean-François Lisée.

 

Le plan du Parti Québécois repose sur un constat principal : il faut mettre fin à la centralisation. « Il est temps que le gouvernement du Québec cesse d’imposer constamment ses vues aux régions. Dès son arrivée au pouvoir, un gouvernement du Parti Québécois mettra un cran d’arrêt à toute forme de centralisation de l’appareil public. Nous corrigerons les coupes libérales et augmenterons la prévisibilité des enveloppes. Nous rapprocherons l’État des citoyens, nous donnerons plus de services en région. Nous créerons, aussi, une commission parlementaire qui sillonnera le Québec, pour rapprocher les Québécois des décisions de l’État », a-t-il poursuivi.

 

Lorraine Richard a ajouté que le Parti Québécois augmentera, par ailleurs, la prévisibilité des enveloppes budgétaires, et ce, pour que le développement régional ne soit pas à la merci des échéances comptables annuelles et des délais de traitement des demandes. Le gain en efficacité et en liberté d’action pour les régions sera considérable. « Nous innovons aussi en annonçant que les plans d’investissements régionaux des grands ministères – Transports, Éducation, Santé, etc. – seront soumis aux instances de concertation régionales pour consultation avant que soient prises les décisions finales », a‑t‑elle indiqué.

 

Jean-François Lisée a rappelé que le Parti Québécois a toujours été et demeure le parti des régions. « Les gouvernements du Parti Québécois ont beaucoup fait pour reconnaître et soutenir les régions. Je souhaite être le premier ministre qui va compléter cet effort, en "coupant le cordon" et en donnant enfin aux régions une réelle liberté », a‑t‑il insisté.

 

« Je suis heureuse d’annoncer, aujourd’hui, que le 1er octobre, ce sera fini, la tutelle, le paternalisme et la condescendance des libéraux! », a conclu Lorraine Richard.

Pour notre fiche explicative, cliquez ici.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?