Des services en région. Sérieusement. Du transport aérien à prix enfin abordable, des services d’autocar fiables.
samedi 1 septembre, 2018
Facebook
Twitter

Le chef du Parti Québécois, Jean-François Lisée, ainsi que le député et candidat du Parti Québécois dans René-Lévesque, Martin Ouellet, ont présenté les premiers engagements du Parti Québécois pour améliorer les services de transport en région. « Le Parti Québécois, c’est le parti des régions. Nous le prouvons encore une fois aujourd’hui en annonçant que notre gouvernement mettra fin au monopole d’Air Canada et financera davantage les dessertes d’autocar en région, entre autres mesures », a déclaré le chef.

 

EN BREF

  • Un gouvernement du Parti Québécois ramènera à l’ordre Air Canada, qui intimide les petits joueurs du transport aérien en région; nous instaurerons une politique de prix compétitifs.
  • Nous créerons le Bureau de la protection des consommateurs, pour faire échec aux monopoles qui font gonfler les prix.
  • Par des mesures évaluées à 8 M$ sur 4 ans, nous assurerons le maintien de dessertes d’autobus interurbains en région.
     

C’est lors d’un point de presse à l’aéroport régional de Baie-Comeau que MM. Lisée et Ouellet ont annoncé qu’un gouvernement du Parti Québécois ferait baisser le prix des billets des vols régionaux. « Un aller-retour entre Baie-Comeau et la capitale nationale coûte environ 1500 $; une petite fortune! Imaginez : c’est près du double d’un vol aller-retour à Cuba, hôtel compris! Ça n’a pas de bon sens. Et le Parti libéral n’a pas trouvé mieux que de subventionner l’achat de billets, ce qui revient à financer directement le monopole d’Air Canada », s’est indigné Jean-François Lisée.
 

« Air Canada est un voyou corporatif qui casse la concurrence en fixant elle-même les prix. C’est de l’intimidation envers les plus petits joueurs, avec l’appui tacite du gouvernement. Cette situation a déjà trop duré; nous, nous aurons le courage de nous y attaquer. Un gouvernement du Parti Québécois créera le Bureau de la protection des consommateurs, qui aura pour responsabilité de faire échec aux monopoles qui font gonfler les prix. Son premier mandat sera de se pencher sur les pratiques d’Air Canada. Nous instaurerons également un mécanisme de prix de référence garant de la concurrence. Avec cette politique, Air Canada ne pourra plus sortir un concurrent du marché », a indiqué de son côté Martin Ouellet, très au fait de la situation, compte tenu de ses fréquents allers‑retours entre l’Assemblée nationale et sa circonscription.

 

Le Parti Québécois a par ailleurs annoncé qu’il volera au secours des dessertes régionales d’autocar. « Pour plusieurs personnes, l’autocar est le seul moyen de transport disponible à un coût raisonnable. Malheureusement, les services diminuent comme peau de chagrin. Ici, sur la Côte-Nord, des MRC ont dû se mobiliser pour offrir une seconde liaison par jour entre Baie‑Comeau et Québec. Ce printemps, en Gaspésie, un service de taxi longue distance a cessé ses opérations. Des inquiétudes demeurent en Abitibi et ailleurs, puisque plusieurs lignes interurbaines sont en difficulté. Il faut agir. Un gouvernement du Parti Québécois appuiera les citoyens des régions et leurs élus dans leur combat pour le maintien des services de transport en région, de façon à protéger les dessertes en danger », a poursuivi Jean‑François Lisée.

« Le Parti Québécois, c’est le parti des régions. Chacun des engagements que nous présentons a le même objectif : permettre aux citoyens de vivre en région, de travailler en région et de décider en région », a conclu le chef du Parti Québécois.

Pour notre fiche explicative, cliquez ici.