Des dossiers urgents à régler pour les communautés forestières et les acteurs du domaine faunique
lundi 22 août, 2016
Facebook
Twitter

Québec, le 22 août 2016 – Bien qu’il offre sa pleine collaboration au nouveau ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, le député de Bonaventure et porte-parole du Parti Québécois en ces matières, Sylvain Roy, lui rappelle que des dossiers urgents doivent être réglés, tant dans le secteur forêts que dans le secteur faune.

Bois d’œuvre résineux « Les entreprises forestières québécoises vivent dans l’incertitude depuis que l’Accord sur le bois d’œuvre résineux est échu. Le ministre doit s’assurer que les futures négociations commerciales ne nuiront pas aux entreprises québécoises. De plus, il est urgent que notre nouveau régime forestier soit reconnu par le Canada et les États-Unis », a indiqué le porte parole.

Tordeuse des bourgeons de l’épinette en forêt privée « Par ailleurs, alors que l’épidémie progresse à une vitesse fulgurante, il n’y a toujours aucun plan d’aide pour les petits producteurs forestiers qui sont aux prises avec la tordeuse des bourgeons de l’épinette. Le nouveau ministre doit proposer trois choses : un plan, conjoint avec le gouvernement fédéral, pour l’arrosage des jeunes peuplements, une stratégie de mise en marché du bois coupé de manière prématurée, et une autre pour le reboisement. Et il faut faire vite; tant que le gouvernement n’agira pas, de nombreux propriétaires continueront de sacrifier une partie importante de leur capital forestier », a ajouté Sylvain Roy.

Hausse du coût des permis fauniques pour des organisations de bénévoles « Enfin, Luc Blanchette doit absolument abandonner la mauvaise idée de son prédécesseur, Laurent Lessard, qui a mis en place une taxe au bénévolat. La hausse des prix des permis, pouvant aller jusqu’à 2477 $, est tout simplement inacceptable; ces bénévoles effectuent de l’aménagement faunique en complément du travail du ministère! », a conclu le député de Bonaventure.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?