Dépôt d’une pétition pour une pension d’invalidité
mardi 16 septembre, 2014
Facebook
Twitter

Québec – Le député de Rimouski et porte-parole de l’opposition officielle en matière de lutte à la pauvreté, de solidarité et d’économie sociale, Harold LeBel, a déposé aujourd’hui à l’Assemblée nationale une pétition du Collectif pour une pension d’invalidité. La responsable et fondatrice du Collectif, Mme Carole St-Laurent, se dit fière des 7123 signatures électroniques et des quelque 1000 signatures papier obtenues en faveur de l’octroi d’une pension d'invalidité pour toutes les personnes véritablement inaptes à l'emploi.

Selon Mme St-Laurent, le système actuel, en place depuis plus de quarante ans, n’est plus approprié; les personnes en recevant des prestations sont privées de toute chance d’améliorer leur condition. « Les règles en vigueur ne nous permettent pas de vivre en couple, de détenir plus de 1500 $ d’économies ou d’épargner pour nos vieux jours sans se faire couper les vivres », mentionne-t-elle.

Aux yeux du député de Rimouski, Harold LeBel, il faut corriger cette situation qui prive ces personnes de droits que possèdent tous les autres citoyens du Québec. « Leur condition d’inaptitude au travail est réelle et permanente. C’est déjà, en soi, une situation difficile. Faut-il en plus les empêcher de faire des choix qui leur permettraient d’améliorer leur condition et de penser à leur avenir? Le système actuel les pousse vers l’isolement; c’est totalement absurde et inéquitable », a-t-il déclaré.

Selon le député, il s’agit là d’un cas flagrant d’exclusion sociale. « En 2004, le gouvernement a adopté une loi pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Visiblement, les cibles que nous nous étions fixées il y a dix ans ne sont pas toutes atteintes. Nous devrions revoir cette loi, en faire le bilan, définir de nouveaux objectifs et continuer à œuvrer pour le bien de tous », a conclu Harold LeBel.