Dépôt du rapport d’experts sur l’avenir du système de retraite au Québec : « Une base solide pour la tenue d’un vaste débat social » - Agnès Maltais
mercredi 17 avril, 2013
Facebook
Twitter

Québec – Le gouvernement du Québec a pris connaissance du rapport publié par le comité d’experts sur l’avenir du système de retraite québécois. « Une analyse complète et sérieuse du rapport devra maintenant être faite pour que nous puissions, autant comme gouvernement que comme société, décider de la suite des choses dans ce dossier complexe et important. La question de la retraite nous touche tous. Les choix que nous ferons aujourd’hui toucheront autant les retraités que les jeunes, les employeurs que leurs travailleurs », a déclaré la ministre du Travail, ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et ministre responsable de la Condition féminine et de la Régie des rentes du Québec, Mme Agnès Maltais.

Son collègue, le ministre des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire et ministre des Transports, M. Sylvain Gaudreault, a fait écho au nouveau contrat social évoqué par le groupe d’experts : « La situation des régimes de retraite municipaux est préoccupante et la question des retraites nous interpelle tous. Nous devrons prendre des décisions importantes et nécessaires pour l’ensemble de la société québécoise », a déclaré le ministre.

Mme Maltais et M. Gaudreault souhaitent aussi remercier très sincèrement les sept membres de ce prestigieux comité indépendant. Ces derniers ont consacré bénévolement de nombreuses heures à la préparation et à la rédaction de ce rapport. Ils ont généreusement mis leur temps, leur expertise et leur crédibilité au service des Québécois. À la demande de la ministre Agnès Maltais, le président du comité d’experts, M. Alban D’Amours, ira expliquer le rapport de son comité aux Québécois en faisant une tournée des régions du Québec. Cette tournée permettra à l’ensemble de la société québécoise de saisir l’importance de la question de l’avenir de la retraite au Québec.

L’importance d’un débat de société pour mieux agir

« Sans présumer des solutions qui seront retenues, il est clair que le statu quo n’est plus une option viable en matière de retraite. », a ajouté Mme Maltais. « Les défis sont grands et notre gouvernement prendra ses responsabilités, mais face à l’ampleur des choix à faire, il est primordial qu’un véritable débat social soit fait au Québec. Nous allons donc proposer à l’Assemblée nationale la tenue d’une consultation publique sur le système de retraite à l’automne prochain », d’expliquer Mme Maltais. Cette dernière croit que les parlementaires de tous les partis sont animés d’un même objectif : offrir une retraite convenable à l’ensemble des travailleurs québécois. « Associer tous les parlementaires à l’identification des mesures à prendre en matière de régimes de retraite constitue le meilleur moyen pour atteindre cet objectif », a ajouté la ministre. Ce débat permettra également à tous les groupes et tous les citoyens qui le désirent de participer activement à l’édification d’un nouveau contrat social en ce domaine.

À court terme, devant l’urgence de la situation, des gestes concrets doivent être posés à l’égard des régimes de retraite. « Au cours des prochains mois, ajoute-t-elle, je vais demander au gouvernement :

  • de prolonger au-delà du 31 décembre 2013 les mesures d’allégement du financement des déficits de régimes de retraite à prestations déterminées;
  • que l’Assemblée nationale étudie un projet de loi concernant le régime volontaire d’épargne-retraite ».

Le ministre Sylvain Gaudreault a pour sa part annoncé qu’il entend modifier rapidement le règlement applicable aux régimes de retraite des municipalités afin de leur donner des outils supplémentaires qu’elles pourraient utiliser à court terme.

Comité d’experts : mandat et composition

Rappelons que le comité d’experts sur l’avenir du système de retraite au Québec a commencé ses travaux en novembre 2011. Le groupe d’experts avait le mandat d’examiner le système de retraite québécois afin de l’améliorer pour qu’il soit viable et performant dans le contexte des nouvelles réalités économiques et démographiques.

Le comité est présidé par M. Alban D’Amours, président et chef de la direction du Mouvement Desjardins (2000-2008).

Il est composé de :

  • M. René Beaudry, actuaire, associé, Normandin Beaudry;
  • M. Luc Godbout, fiscaliste, Université de Sherbrooke;
  • M. Claude Lamoureux, président, Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario (1990-2007);
  • M. Maurice Marchon, économiste, HEC Montréal;
  • M. Bernard Morency, premier vice-président, Caisse de dépôt et placement du Québec;
  • M. Martin Rochette, avocat, associé principal, Norton Rose.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?