Dépassements de 1,6 G$ - Les objectifs budgétaires seront respectés
vendredi 5 octobre, 2012
Facebook
Twitter

Montréal – « Un premier examen des finances publiques indique que les risques concernant la situation budgétaire sont plus sérieux que ne l'avait laissé entendre mon prédécesseur. Toutefois, cela ne nous empêche pas de réaffirmer l'engagement du gouvernement à respecter les objectifs budgétaires », a déclaré aujourd'hui le ministre des Finances et de l'Économie, M. Nicolas Marceau, en présence du ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du trésor, M. Stéphane Bédard, lors du dépôt du Rapport mensuel des opérations financières au 30 juin 2012.

Le ministre Marceau a rappelé que l'adoption de la Loi sur l'équilibre budgétaire et l'atteinte du déficit zéro sont deux réalisations d'un gouvernement du Parti québécois. « Même si les données financières au 30 juin présentent déjà un déficit de 1 517 millions de dollars après trois mois, la prévision du solde budgétaire pour 2012-2013 est maintenue à 1,5 milliard de dollars », a-t-il indiqué.

Le ministre a précisé que les risques entourant la situation financière du gouvernement déjà identifiés par l'ancien gouvernement sont plus importants tant au chapitre des dépenses qu'au chapitre des revenus. « Les dépassements dans les dépenses, que Raymond Bachand avait estimés à 800 millions de dollars, sont en réalité de 1,1 milliard de dollars. De plus, sa prévision de croissance économique était surévaluée, ce qui crée également des pressions sur les revenus de l'ordre de 500 millions de dollars. Au total, les risques s'élèvent donc à 1,6 milliard de dollars », a-t-il tenu à préciser. Il a cependant réaffirmé l'engagement ferme du gouvernement à atteindre la cible budgétaire fixée pour cette année et le retour à l'équilibre financier dès l'an prochain.

En outre, le président du Conseil du trésor, M. Stéphane Bédard, a indiqué que tous les ministères étaient appelés à respecter les objectifs de dépenses qui leur ont été fixés pour 2012-2013. « Les ministères et organismes ont déjà été informés qu'ils devront respecter la cible d'augmentation des dépenses de 2,0 %. Notre gouvernement a toujours été le parti du déficit zéro, et nous comptons bien encore une fois prendre les moyens pour y parvenir, et ce, en dépit de l'état des finances publiques laissé par le précédent gouvernement. »

M. Bédard a d'ailleurs précisé qu'en raison des dépassements observés dans les coûts de plusieurs projets d'immobilisations réalisés ces dernières années, le gouvernement entend examiner l'ensemble du processus de gestion et d'approbation des dépenses d'infrastructures du gouvernement du Québec. Le gouvernement a demandé à Infrastructure Québec de donner un mandat à une firme externe afin de procéder à un audit des projets d'infrastructures.

« Je vais terminer mon examen des finances publiques au cours des prochaines semaines, et nous rendrons publique plus tard cet automne une mise à jour de la situation économique et financière du Québec », a conclu le ministre des Finances et de l'Économie.

Rapport mensuel des opérations financières au 30 juin 2012 : http://www.finances.gouv.qc.ca/documents/mensuel/fr/MENFR_rmof_7_02.pdf