Déménagement et rehaussement de la capacité d'accueil de l'Unité de médecine familiale de Cowansville
lundi 3 mars, 2014
Facebook
Twitter

Cowansville – Le ministre de la Santé et des Services sociaux, ministre responsable des Aînés et ministre responsable de la région de l'Estrie, le docteur Réjean Hébert, a annoncé aujourd'hui que le Centre de santé et de services sociaux (CSSS) La Pommeraie est autorisé à procéder au lancement d'un appel d'offres public de location d'espaces afin de déménager l'Unité de médecine familiale (UMF) de Cowansville, affiliée à l'Université de Sherbrooke, et lui permettre de rehausser sa capacité d'accueil.

« Nous avons pris l'engagement d'améliorer l'accessibilité des soins et des services en consolidant la première ligne et en augmentant le nombre de médecins de famille. Cette annonce s'inscrit précisément dans cet objectif, puisque ces nouvelles dispositions viendront accroître la capacité d'accueil en médecine familiale du réseau de l'Université de Sherbrooke tout en accentuant l'offre de service à la population du territoire », a déclaré le ministre Hébert.

L'UMF de Cowansville occupe des locaux temporaires qui avaient servi à loger l'urgence de l'Hôpital Brome-Missisquoi-Perkins pendant la réalisation d'importants travaux d'agrandissement en 2009-2010. L'annonce d'aujourd'hui l'autorise donc à chercher les locaux qui l'accueilleront de façon permanente. Ce nouvel environnement, qui devra avoir une superficie d'environ 1 050 mètres carrés, permettra à l'UMF d'accueillir quatre résidents supplémentaires, pour une capacité d'accueil totale de douze résidents, deux externes et une stagiaire infirmière praticienne spécialisée en soins de première ligne.

Les coûts de cette solution immobilière sont estimés à 243 600 $, incluant les aménagements locatifs et les autres frais afférents. Le montant de l'allocation non récurrente qui sera accordée pour l'achat du mobilier et de l'équipement, de même que le budget de fonctionnement lié à sa nouvelle capacité d'accueil seront confirmés ultérieurement.

Actuellement, environ 45 % des étudiants en médecine se dirigent vers la médecine familiale, alors que 55 % s'orientent vers d'autres spécialités. La consolidation de cette UMF s'inscrit dans la volonté gouvernementale d'augmenter le nombre de finissants en médecine de famille afin d'inverser ces proportions, et ainsi de mieux répondre aux besoins de santé actuels et futurs de la société québécoise.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?