Décès du journaliste et écrivain Gil Courtemanche : message de la chef de l'opposition officielle
vendredi 19 août, 2011
Facebook
Twitter

Montréal, le vendredi 19 août 2011 – Au nom de l’aile parlementaire du Parti Québécois, la chef de l’opposition officielle et députée de Charlevoix, Pauline Marois, offre ses condoléances à la famille, aux proches, amis et collègues du journaliste et écrivain Gil Courtemanche, décédé aujourd’hui.

« Gil Courtemanche faisait partie d’une classe à part. Engagé, la plume incisive, le verbe libre, il appartenait à un genre journalistique que nous voyons de moins en moins : celui qui dénonce. Toujours du côté des victimes, jamais complaisant avec les puissants, il nous aura fait découvrir des situations inacceptables, partout dans le monde, comme au Québec », a commenté la chef de l’opposition officielle.

Alors que la famine s'abat dans la corne de l'Afrique, Pauline Marois a tenu à rappeler que Gil Courtemanche avait été l'un des initiateurs, au retour d'un reportage en Éthiopie, du collectif d'artistes Les yeux de la faim en 1985. Il avait d'ailleurs écrit le texte de cette superbe chanson dont les fruits de la vente étaient destinés à soutenir les populations éthiopiennes.

« Gil Courtemanche s'indignait, mais il agissait aussi. Il fut de ceux qui s'étaient dit : “Jamais, plus jamais nous ne devons tolérer une telle situation!” Le simple fait de constater qu'il faut, encore aujourd'hui, intervenir dans cette crise humanitaire suffit à nous démontrer que nous aurons besoin d'autres Gil Courtemanche pour nous informer, nous indigner et nous faire changer », a déclaré Pauline Marois.