Décès du grand défenseur des travailleurs Robert Burns
vendredi 16 mai, 2014
Facebook
Twitter

Québec – C’est avec tristesse que le chef de l’opposition officielle, Stéphane Bédard, a appris le décès de M. Robert Burns, qui s’est éteint hier, à la maison de soins palliatifs Source Bleue, située à Boucherville. Il avait 77 ans.

« Au nom de la grande famille du Parti Québécois et en mon nom, j’offre mes condoléances les plus sincères à la conjointe de M. Burns, Lorraine, ainsi qu’à sa famille et à ses proches. Robert Burns a consacré sa vie à la défense des droits des travailleurs. Nous perdons aujourd’hui un homme de droit et un homme politique engagé pour le peuple du Québec », a affirmé Stéphane Bédard.

Juge retraité de la Cour du Québec, affecté au Tribunal du travail de 1980 à 2001, M. Burns était l’un des sept premiers députés élus du Parti Québécois, en 1970. Député de Maisonneuve, il occupa plusieurs fonctions à l’opposition et fut ministre dans le cabinet du premier ministre René Lévesque. Avocat réputé, il s’était fait connaître dans le monde du travail, œuvrant plusieurs années dans le milieu syndical.


Crédit photo: Centre de documentation du Parti Québécois

Robert Burns est également le père de la loi sur le financement des partis politiques. Il la fit adopter en 1977 en tant que ministre d’État à la Réforme électorale et parlementaire. Considérée à l’époque comme une des plus strictes du monde occidental, elle a été la première loi à interdire aux entreprises de financer un parti politique.

« Cette grande loi a fait la fierté des Québécoises et des Québécois. Héritage inestimable du premier gouvernement de René Lévesque, elle fut une étape importante de l’assainissement des mœurs politiques au Québec et de la lutte contre la corruption », a conclu Stéphane Bédard.

La famille de M. Burns a fait savoir que les détails concernant la cérémonie funéraire seront communiqués ultérieurement.

Bienvenue sur le site du Parti Québécois!

Une de nos propositions pourrait vous intéresser.

Vous voulez en savoir plus?